Vous êtes ici : Mystères & enigmes | THEOPOLIS | Articles & Interviews | Roger Corréard

Roger Corréard

© France-Spiritualités™



Menu Articles  l  Menu >Théopolis

      Roger Corréard, retraité de l'aéronautique navale âgé de 73 ans, se lance en 1971 sur la trace des OVNIs à la suite de la lecture d'un ouvrage de Guy Tarade. Mais, c'est après avoir lu L'île des Veilleurs d'Alfred Weysen qu'il entreprend sa quête vers Théopolis, située sur la commune de Saint-Geniez à quelques kilomètres du Poët, son village natal. Roger se remémore alors l'histoire, maintes fois entendues durant son enfance, d'une cité bâtie dans les montagnes et détruite lors des guerres de religion -- cité disparue qui apparaît d'ailleurs en arrière-plan d'un tableau représentant Saint-Joseph, situé dans l'église du Poët.

      Depuis les années 1970, celui que l'on surnomme "le dernier archiviste de Théopolis", et aussi "Dardanus", parcourt la terre des Avanticiens à la recherche de la cité perdue. Inutile de préciser que Roger, qui a longtemps servi de guide de la chapelle Notre-Dame de Dromon en compagnie de son épouse Solange, a vu passer beaucoup de monde dans ce petit village des Alpes de Haute-Provence. Aujourd'hui, Roger et Solange continuent à accueillir de nombreux groupes de visiteurs, issus de tous horizons, désireux de marcher sur les traces de Dardanus le Grand Romain. C'est donc avec leur gentillesse et leur enthousiasme habituels qu'ils ont mené l'équipe d'investigation de France-Spiritualités vers l'antique Cité des Dieux.

      Roger, intarissable sur le sujet, fait voyager son auditoire à travers le temps, de la venue des Chaldéens aux guerres des Burgondes, en passant par l'installation des légions du Préfet du Prétoire des Gaules en 420, jusqu'à nos jours et à ces étranges visiteurs venus d'autres cieux. Avec simplicité et érudition, il étaye ses découvertes de nombreuses références à des données historiques et religieuses.

      Précisons enfin que Roger Corréard ne fait aucune difficulté pour révéler ses sources et qu'il n'hésite pas à partager le fruit de ses découvertes avec tous ceux qui souhaitent étudier avec respect ce site merveilleux de Théopolis, dont il est le plus ardent protecteur. Enfin, et cela mérite d'être souligné, Roger Corréard ne tire absolument aucun bénéfice financier de ses recherches.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte RENNES-LE-CHATEAU THEOPOLIS