Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | GÉOGRAPHIE | Communes de France | Bretagne | Morbihan | Q

QUIBERON

© France-Spiritualités™




      Quiberon est une commune française, qui s'étend sur une superficie de 8.80 km².
      Elle est située dans la région Bretagne, dans le département de Morbihan. Elle est chef-lieu de canton, dans l'arrondissement de Lorient.

      Le code postal de Quiberon est 56170, et son N° INSEE 56186.

      La commune comptait, au dernier recensement, 5027 habitants, ce qui la place au 2008ème rang en termes de population. Ses habitants se nomment Quiberonnais et Quiberonnaises.

      Quiberon, qui est actuellement dirigée par Monsieur Jean-Michel BELZ, est jumelée avec Le Grand-Bornand (France), Kempten im Allgäu (Allemagne) et Looe (Royaume-Uni).


Données complémentaires concernant Quiberon

Latitude Longitude Altitude moyenne Densité au km² Ville fleurie
-3.006780 47.419991 17 m 569.30 habitants/km² Non


Dictionnaire M. Bescherelle

Géographie
Chef-lieu de canton, arrondissement de Lorient (Morbihan), dans la presqu'île de Quiberon ; 2000 habitants.

Expédition de Quiberon : Histoire
Tentative faite par les émigrés français en 1795 pour s'emparer de la Bretagne, où ils furent débarqués dans la prequ'île de Quiberon, le 27 juin, par une escadre anglaise. L'armée royaliste fut repoussée, le 16 juillet, par les troupes républicaines, sous le commandement du général Hoche, et définitivement vaincue le 21 du même mois. De nombreuses exécutions militaires furent la suite de l'expédition de Quiberon.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), pp. 1055-1056.



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Chef-lieu de canton (Morbihan), dans la presqu'île de Quiberon (qui a 12 km de longueur sur 2 de large et forme une belle baie défendue par le fort Penthièvre), à 42 km au sud-est de Lorient ; 2086 habitants.
      Les Anglais y tentèrent un débarquement en 1746, mais furent repoussés. Le 27 juin 1795, une troupe d'émigrés, commandés par d'Hervilly et Puisaye et protégés par des chaloupes canonnières des Anglais, y débarquèrent et s'emparèrent du fort Penthièvre ; mais, cernés dans la presqu'île, ils y furent anéantis par le général Hoche : les prisonniers furent fusillés par ordre du Comité de Salut public. Les royalistes imputèrent cet échec à la trahison de Puisaye. Sous la Restauration, un magnifique tombeau en marbre blanc fut élevé aux victimes de Quiberon dans la plaine où ils avaient été exécutés.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 1570.


Un lien vers cette page se trouve dans les pages suivantes :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite
Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE