Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | GÉOGRAPHIE | Dictionnaire géographique | I | Ibérie

Ibérie

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif féminin Géographie ancienne
Contrée de l'Asie traversée dans toute sa longueur par le fleuve Cyrus. Elle était bornée au couchant par la Colchide, au midi par la grande Arménie, au levant par l'Albanie, et au nord par le mont Caucase et la Sarmatie européenne. Cette contrée forme aujourd'hui une partie du Scherwan. Elle était subdivisée en Moscica, Sacasène, Cambycène, Ossarène, Motène.

Ibérie :
Nom que les anciens, les Grecs surtout, donnaient à l'Espagne et au Portugal.

Ibérie :
Quelques savants croient que cette appelation dérive de la rivière Iberus (l'Ebre). Aria Montanus, Joseph, Varron, Pline, pensent que ce nom a été donné à la péninsule hispanique par une colonie d'Ibériens asiatiques, qui l'auraient occupée avant la fondation de Rome. Mégasthène, au contraire, dans un fragment rapporté par Eusèbe et Strabon, attribue le nom d'Ibérie donné à la contrée asiatique dont nous avons parlé ci-dessus, à une colonie d'Ibériens européens, supposition que les faits eux-mêmes s'accordent à contredire. Il est plus probable que ce nom vient du mot phénicien éber, passage ultérieur, au delà, mot qui convenait parfaitement à l'Espagne, qui était la partie ultérieure du monde connue des Phéniciens.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 188.



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Ibérie, Iberia, aujourd'hui l'Iméréthie, la Géorgie et une partie du Chirvan, contrée de l'Asie ancienne, au sud du Caucase, entre la Colchide à l'ouest, l'albanie à l'est, l'Arménie au sud, formait une vaste plaine entourée de montagnes. Les ibères, d'abord soumis aux Perses, puis à Alexandre, recouvreèrent leur indépendance sous les Séleucides. Ravagée par Pompée, mais redevenue libre après Auguste, l'Ibérie vécut le plus souvent sous la protection romaine : Trajan la réunit à l'empire romain, mais elle en fut détachée après sa mort. Elle devint chrétienne au IVème siècle, mais elle tomba bientôt sous la domination des rois Sassanides : partageant dès lors les destinées de la Géorgie, elle subit avec elle, au VIIème siècle, la domination arabe. Elle appartient aujourd'hui à la Russie. Les principaux peuples de l'Ibérie étaient les Moschiques, les Sacaséniens, les cambyséniens, les Ossaréniens, les Moténiens et les Sapires. Voyez Pharasmane.

Ibérie :
Nom donné d'abord à la contrée de l'Hispanie qu'arrose l'Ebre (Iberus), a été depuis étendu à la pénincule tout entière. Les habitants de l'Hispanie furent par suite nommés Ibères ; onretrouve ce nom dans celui de Celtibères.
On suppose que les Ibères d'Hispanie sont les restes d'un grand peuple anciennement répandu dans les Gaules, d'où il aurait été expulsé par les Celtes ou Galls. On a prétendu, mais sans autre raison qu'une analogie de nom, que ce peuple était originaire du Caucase et notamment de l'Ibérie asiatique.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 909.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE