Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | GÉOGRAPHIE | Dictionnaire géographique | P | Pyrénées (Pyrenæi montes)

Pyrénées

(Pyrenæi montes)
© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif féminin pluriel [Du grec feu, flamme, parce que les pics des montagnes sont pointus, pyramidaux comme la flamme ; ou de Pyrène ; ou encore, a-t-on dit, du mot phénicien phareny, branche] Géographie
Grande chaîne de montagnes qui part de la Méditerranée, au cap Creux, court vers l'ouest, en séparant la France de l'Espagne, et se prolonge sur la côte septentrionale de l'Espagne jusqu'aux confins de la Galice, en prenant différents noms suivant les parties du continent qu'elles traversent. Ainsi l'on dit : Pyrénées gallibériques, pour désigner la partie située entre la France et l'Espagne ; Pyrénées cantabriques pour celle qui se trouve dans la Biscaye ; Pyrénées asturiques, pour la portion de la chaîne située dans les Asturies, et Pyrénées gallaïques, pour celle qui traverse la Galice. Les Pyrénées gallibériques, qui vont de la Méditerranée à l'Océan, et que nous appelons simplement Pyrénées, ont une étendue d'environ 360 km, et leur plus grande largeur est de plus de 160 km. On évalue leur superficie à 19.200 myriares. Les Pyrénées abondent en sites pittoresques, en glaciers, en immenses forêts, en pâturages où paissent un million de brebis et cent milles bêtes à cornes ; en fertiles vallées qu'arrosent des gaves ou des torrents, et qui sont situées en travers de la pente, au nombre de vingt-neuf grandes sur le versant septentrional, et de vingt-huit sur le versant méridional ; en eaux thermales et minérales ; en mines de cuivre, de plomb, de fer, de zinc, de cobalt, d'antimoie, de bismuth et de houille. La limite des neiges perpétuelles est à 2400 m.

Cols des Pyrénées / Ports des Pyrénées / Pas des Pyrénées :
Echancrures qui se trouvent dans la chaîne et qui servent de passage de la France à l'Espagne.

Comme on voit un torrent du haut des Pyrénées
Menacer des vallons les nymphes consternées.

(Voltaire)  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), pp. 1032-1033.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE