Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | HISTOIRE | Dictionnaire historique | B | Baron

Baron

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Du celte baran ou Barwn, homme puissant, homme noble, seigneur ; du radical bar, ber, homme]
Le mot baron fut primitivement synonyCommunes me d'homme. Les premiers barons étaient les guerriers de race libre, possesseurs de fiefs, qui accompagnaient le roi à la guerre suivis de leurs vassaux ; ils prêtaient l'hommage au roi et devenaient par conséquent ses hommes ; ils relevaient directement de lui et constituaient la plus haute noblesse.

Baron :
Le mot baron, dont le sens était si élevé et si étendu à l'origine, dégénéra insensiblement de telle sorte qu'au XIIIème siècle, le baron était déjà inférieur au marquis et au comte. Depuis lors, la hiérarchie n'a point varié, et les barons n'ont vu au-dessous d'eux que les chevaliers et les écuyers.

Baron :
Rien de plus fréquent que de voir appeler barons des seigneurs dont la terre avait un autre tire que celui de baronnie ; le titre de baron fut même donné à des rois.

Baron :
On ne saurait préciser l'époque où le titre de baron cessa d'être générique, et fut restreint aux seigneurs possédant des terres ayant titre de baronnie.

Baron :
Partout où les Normands pénétrèrent, en Ecosse, en Angleterre, en Sicile, ils importèrent la qualification de baron.

Baron :
En Angleterre, il y avait les grands barons et les petits barons.

Baron :
En Angleterre, la diginité de baron est le dernier degré de la pairie ou de la noblesse. En Allemagne, où il n'y a pas de vicomtes, le baron vient après le comte.

Baron de l'Echiquier :
Nom donné en Angleterre au cinq juges de la cour de l'échiquier.

Barons des cinq ports :
S'est dit, jusqu'à la réforme de 1831, des membres de la Chambre des Communes envoyés, en vertu d'un privilège spécial, par les cinq ports de Douvres, Hastings, Romney, Hythe et Sandwich.

Baron :
Vers le milieu du XVIIIème siècle, l'usage s'établit de donner aux personnes présentées et admises à monter dans les carrosses du roi, des titres de marquis, comte, baron, sans érection de terres, souvent même sans qu'il y eût possession de terre noble.

Baron :
Dans la noblesse de l'empire français, sous Napoléon, il y avait des barons militaires et des barons évêques ; les uns et les autres avaient rang après les comte et avant les chevaliers de l'empire.

Conspiration des barons aragonais :
Voyez Conspiration.

Baron :
Baron a été une qualification naïvement donnée aux saints par nos pères.
Le baron saint Jacques. Le glorieux baron monseigneur saint Antoine.

Baron :
Baron a signifié voleur.
A signifié aussi maître, mari.

Femme couverte de baron :
Voulait dire femme en puissance de mari.

Baron simple :
Celui qui avait une châtellenie avec un ressort.

Baron double :
Celui qui avait deux baronnies.

Haut baron :
Celui qui relevait immédiatement du roi.

Baron :
Le titre de baron, pris comme titre de noble, signifiait toute la haute noblesse, supérieure aux simples chevaliers. La dignité des barons était immédiatement après celle des ducs.

Baronne :
Le féminin correspondant de baron est baronne.

Baron : Ichthyologie
Substantif masculin
Genre de poissons de la famille des scares, que l'on trouve dans la mer des Indes. La couleur du corps est jaune pâle ; la tête noire, avec deux grandes bandes, l'une jaune, l'autre rouge. Les naturels trouvent la chair de ce poisson très délicate.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), p. 350.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE