Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | HISTOIRE | Dictionnaire historique | B | Barrois

Barrois

© France-Spiritualités™



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Le Barrois, ancienne province de France, faisait partie du grand gouvernement de Lorraine, et s'étendait sur les deux rives de la Meuse, ayant pour bornes au nord la Lorraine proprement dite et une partie de l'évêché de Verdun, au sud la Champagne et les Vosges. Il forme aujourd'hui à peu près tout le département de la Meuse et une partie de celui des Vosges ; capitale : Bar-le-Duc. Il dépendait pour le spirituel en partie de l'évêché de Verdun, en partie de l'évêché de Toul. On le divisait en Barrois royal ou mouvant et Barrois ducal, ou non mouvant. Le premier, situé sur la rive gauche de la Meuse, dépendait du parlement de Paris ; le deuxième, situé sur la rive droite, dépendait du parlement de .

      Ce pays, connu dès le Vème siècle sous le nom de pagus Barrensis, fut enclavé dans le royaume d'Austrasie, puis, au IXème siècle, compris dans le duché de Haute-lorraine ou de Mosellane. Il eut une suite de comtes peu connus. L'affaiblissement des Carlovingiens permit aux comtes de Bar de se rendre indépendants ; ils le furent en effet depuis 958 jusqu'en 1302. A cette époque, Henri III, comte de Bar, s'étant allié aux Anglais contre la France, fut battu et fait prisonnier par Philippe le Bel. Pour obtenir sa liberté, il fut obligé de faire hommage au roi de France de tout ce qu'il possédait sur la rive de la Meuse. C'est de ce moment que date la distinction du Barrois mouvant (c'est-à-dire relevant de la couronne) et du Barrois non mouvant. En 1354, le comté de Bar fut érigé en duché en faveur de Robert, qui épousa Marie de France, fille du roi Jean. Le cardinal de Bar, resté seul des quatre enfants de ce prince, hérita du duché ; mais il en céda la propriété, en 1419, à son petit-neveu René, duc de Guise, qui, devenu en 1431, duc de Lorraine, réunit les deux Etats. Depuis, le Barrois, tout en conservant ses droits, ses coutumes et sa juridiction particulière, suivit les destinées de la Lorraine.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 180.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE