Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | HISTOIRE | Dictionnaire historique | C | Calvaire / Golgotha

Calvaire / Golgotha

© France-Spiritualités™



 l  Menu Christianisme

Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Ainsi appelé à cause de sa figure représentant un crâne chauve, ou parce que, de telmps immémorial, on y laissait les têtes des criminels qui y avaient été exécutés] Géographie
Petite montagne de la Palestine, au nord du mont Sion, primitivement hors de Jérusalem, sur laquelle Jésus-Christ a été crucifié entre deux voleurs, pour le rachat du monde. Le Calvaire est aujourd'hui presque au centre de la ville, et est confié à la garde de religieux cordeliers.

Calvaire :
Eminence construite et disposée de manière à rappeler le Calvaire de Jérusalem. L'usage s'est introduit dans toute la chrétienté de construire de ces sortes de calvaires, parmi lesquels un des plus célèbres était le mont Valérien ou montagne du Calvaire, proche de Paris. Maintenant, à la place qu'il occupait, s'élève une des plus importantes citadelles des fortifications de Paris.

Calvaire :
Dans le sens spirituel, le Calvaire indique la conformité parfaite du chrétien avec Jésus-Christ, dans la résignation aux peines et aux souffrances de la vie.

Aller au Calvaire / Monter au Calvaire :
C'est embrasser la pénitence dans toutes ses rigueurs, c'est mortifier sa chair.

Demeurer sur le Calvaire :
C'est n'avoir d'autre volonté que celle de persévérer dans la mortification.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), p. 521.



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Calvaire, en hébreu Golgotha, c'est-à-dire crâne, mont voisin de Jérusalem, au nord de Sion, faisait partie de la chaîne qui limite à l'ouest le bassin du Jourdain et de la mer Morte. On y crucifiait les criminels : c'est là que le Sauveur fut mis à mort. Adrien enferma le Calvaire dans Jérusalem. Saint Hélène y fit bâtir une belle église, qui aujourd'hui est une chapelle souterraine rattachée à l'église du Saint-Sépulcre.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 320.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE