Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | HISTOIRE | Dictionnaire historique | C | Capitole

Capitole

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [En latin capitolium, du latin caput, tête ; on découvrit une tête d'homme encore sanglante en creusant les fondements du Capitole]
Temple et citadelle de Rome, élevés sur le mont Tarpéien, et dédiés à Jupiter. Le Capitole fut commencé par Tarquin l'Ancien, achevé par Tarquin le Superbe, et consacré par le consul Horatius (507 avant J.-C.). Il renfermait aussi les temples de Minerve et de Junon ; des trésors immenses y étaient déposés. Brûlé trois fois, du temps de Marius, sous Vitellius et sous Vespasien, il fut reconstruit à grands frais par Domitien. Au moyen-âge, les poètes vainqueurs étaient couronnés au Capitole. Aujourd'hui l'on voit sur l'emplacement de l'ancien Capitole d'immenses bâtiments qui forment le palais du sénat de Rome, celui des magistrats municipaux, et le musée, qui est le Campidoglio, ou Capitole moderne, construit sur les plans de Michel-Ange.

Capitole :
Nom qu'on donna sous les empereurs aux temples des différentes villes et surtout des colonies romaines. Constantinople, Milan, Autun, Nîmes, Besançon, Toulouse, avaient chacune leur Capitole. Ce nom ne s'est conservé que dans la dernière de ces villes.

Capitole :
Se prend dans le haut style et dans la poésie pour Rome et pour la puissance romaine.
Brûlons ce Capitole où j'étais attendu. (Racine)
Il vit Rome, et pas un Romain sur les débris du Capitole. (C. Delav.)  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), p. 534.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE