Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | HISTOIRE | Dictionnaire historique | C | Connétable

Connétable

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Du latin comes stabuli, comte de l'étable, parce que, à l'origine, il avait la surintendance de l'écurie du prince, et avait soin de faire fournir par les provinces les chevaux qu'elles devaient tous les ans aux écuries impériales]
Autrefois, le premier officier militaire de la couronne, qui avait le commandement général des armées. Cette charge a été supprimée en 1627, après la mort du connétable de Lesdiguières. Napoléon la rétablit en faveur du prince de Wagram, qui n'a pas eu de successeur.
Le connétable de France. La charge de connétable. Le roi le fit connétable, lui donna l'épée de connétable.

Connétable :
Titre de dignité qui se donne en d'autres royaumes, à quelques personnes de qualité, dans la maison desquelles il est héréditaire. Ainsi, en Espagne, il y a un connétable de Castille, un connétable de Navarre ; et à Rome, l'aîné de la maison Colonna s'appelle le connétable, comme étant connétable héréditaire du royaume de Naples.

Connétable : Ancien art militaire
Officier d'artillerie, qui distribuait dans la batterie toutes les choses nécessaires au service du canon.

Connétable : Histoire
Gouverneur d'une ville, d'une place forte.
Grand écuyer sous les empereurs du Bas-Empire.

Connétable : Législation anglaise
Voyez Constable.

Connétable : Substantif féminin
Femme d'un connétable.
Madame la connétable.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), p. 739.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE