Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | HISTOIRE | Dictionnaire historique | D | Dame

Dame

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif féminin [Par contraction du latin domina] Droit féodal
Celle qui possède une seigneurie, qui a droit, autorité et commandement sur des vassaux ; femme du seigneur d'un lieu.
La dame du lieu. La dame du village. La dame du manoir. Dame et maîtresse.

Dame :
La dame avait son écu, sa bannière, ses pages et son écuyer ; elle recevait l'hommage de ses vassaux, levait des troupes, et occupait la première place à l'église.

Dame à carreau :
Celle qui avait droit de se faire donner un carreau de velours à l'église, et de faire porter la queue de sa robe.

Dame damée :
Grande dame, femme de qualité. Inusité.

Dame d'honneur : Titre d'office
La première dame de la maison et de la suite des reines et des princesses du sang royal.

Dame du lit : Titre d'office
Celle qui préside au lever et au coucher de la reine.

Dame d'atours : Titre d'office
Celle qui est chargée spécialement de la toilette.

Dames du palais : Titre d'office
Toutes les dames qui composaient la cour de la reine, des princesses, et dont l'origine remonte à François Ier. Catherine de Médicis avait établi à sa cour douze filles d'honneur, prises parmi les demoiselles de haut rang ; ce n'est qu'en 1673, sous Anne d'Autriche, femme de Louis XIII, qu'elles prirent le nom de dames du palais.
Une cour sans dames est une année sans printemps, un printemps sans roses. (François Ier)
Je consens que le public s'égaie sur mon compte, pourvu qu'on respecte l'honneur des dames. (Henri IV)

Dame : Par extension
Simple titre d'honneur que l'on donne aux femmes de qualité.
Haute dame. Grande dame. Puissante dame. Les dames de la cour.

Faire la grande dame / Faire la dame : Familier et ironique
Chercher à paraître au-dessus de sa condition ; prendre avec affectation l'air, le ton, les manières des femmes de haute qualité.

Dame :
Titre qui se donne aux religieuses en général, mais qui autrefois s'appliquait particulièrement aux religieuses des abbayes et aux chanoinesses.
Les dames de Fontevrault. Les dames de Remiremont. Les dames de Chelles. Les dames de Poissy.

Dames de chœur :
Religieuses qui ont séance dans les hautes stalles du chœur, à la distinction des novices qui sont dans les basses stalles, et des sœurs converses qui n'ont été admises que pour le service matériel de la maison.

Dame de charité :
Titre donné à des femmes d'une condition aisée et d'un caractère honorable, qui, dans l'étendue d'un arrondissement, d'une paroisse, forment une association dont le but est de recueillir et de distribuer aux pauvres des aumônes qui sont le fruit de quêtes publiques dans les églises, et même de quêtes faites à domicile.

Dame : Pratique
La dame une telle. La dame veuve une telle. Ladite dame. La susdite dame.

Dame :
Se dit, dans un sens plus général, comme terme de civilité et de politesse, de toutes les femmes et de toutes les filles au-dessus de la dernière classe du peuple.
Aimer les dames. Respecter les dames. Etre civil, respectueux, prévenant avec les dames. Les dames les plus spirituelles. Des dames fort aimables. Les dames du bal. Les dames de la ville. Une dame et son cavalier. Offrir la main à une dame.

Dame :
Toute femme mariée d'une condition un peu honnête.
Une jeune dame. Une jolie dame. Ma chère dame. Excellente dame. Comment se portent vos dames ?
Il y avait beaucoup de dames à cette réunion. (Académie)
Au reste, peu de gens pensent comme moi des dames françaises. (Jean-Jacques Rousseau)

Dame : Terme de chevalerie
Celle à qui un chevalier avait consacré ses soins, ses exploits, et dont il portait les couleurs.
Un chevalier français, au moyen-âge, se devait tout à son Dieu, à son roi et à sa dame.
Rompre des landes pour sa dame. La dame de ses pensées. porter une écharpe aux couleurs de sa dame.
Après Dieu, le chevalier honorait et servait sa dame, toujours prêt à défendre sa gloire ou sa beauté au péril de ses jours. (Encyclopédie)

Aucun amant qui ne servît son roi,
Aucun guerrier qui ne servît sa dame.

(Sallentin)

Dame : Par extension
Celle que l'on aime, à qui l'on adresse ses hommages, avec intention de la prendre pour femme.
Etre dévoué à sa dame. Etre fidèle à sa dame. Ne point trahir l'amour de sa dame.

Dames de France :
Nom que portaient autrefois les filles du roi de France.

Brevet de dame :
Celui par lequel le roi autorisait des demoiselles à prendre et à recevoir le titre de dame.

Dame :
Se dit aussi des femmes de la campagne, et même des femmes de basse extraction ; mais alors on ne sépare point ce titre du nom de la personne à laquelle on l'applique.
Dame Marguerite. Dame Thérèse. Dame Françoise. Dame Nicolle. Dame Paquette. Dame Alison.
T'ai-je dencore décrit la dame brelandière ? (Boll.)

Dame : Figuré dans le style naïf
Dame belette. (La Fontaine)
Dame fortune aime souvent à rire. (La Fontaine)

Dames de la halle :
Titre donné aux marchandes de la halle, quand, à certains jours, elles étaient admises chez le roi pour le complimenter.

Dame du milieu :
Nom que les matrones donnaient à la membrane de l'hymen.

Dame : Astrologie
Se disait adjectivement des planètes dominantes dont le nom est féminin.
Avoir la lune dame du milieu du ciel.

Notre-Dame :
Se dit des églises dédiées à la Vierge.
L'église de Notre-Dame de Paris. On dit absolument aller à Notre-Dame.
Notre-Dame est une antique et superbe basilique.

Notre-Dame :
Se dit par excellence de la Vierge même.
Notre-Dame, veillez sur nous. Notre-Dame, entendez nos cris.

Notre-Dame :
Un grand nombre d'ordres religieux, de soiétés portent le nom de Notre-Dame.

Dames blanches :
Etres surnaturels, qui, dans l'ancienne croyance des Allemands et des Ecossais, étaient attachés à la destinée de quelques familles illustres, et qui traitaient tout le monde avec bonté. Se montraient-elles avec des gants noirs, c'était signe de mort ; les gants blancs étaient un signe de bonheur et présageaient soit une naissance, soit un mariage. Cette superstition a donné lieu à un très beau roman de Walter Scott, duquel on a fait un opéra-comique français dont la musique est célèbre.

Dames blanches :
On a donné aussi le nom de Dames blanches à des êtres malfaisants qui sortaient la nuit de leurs cavernes souterraines, pour surprendre les voyageurs égarés, les bergers, les femmes, et qui substituaient aux enfants d'autres êtres nommés killerops. Le moyen de recouvrer l'enfant volé était de faire rôtir le killerop sur des charbons. Ces superstitions existent encore en Belgique.

Dames blanches :
Nom d'une compagnie de voitures-omnibus, à Paris.

Dame qui moult se mire, peu file : Ancienne locution proverbiale
Une femme qui passe beaucoup de temps à la toilette, en donne peu aux choses utiles.

Vides chambres font dames folles :
La pauvreté et le besoin font commettre aux femmes des folies, de grandes fautes.

Dame :
Nom donné à quatre cartes sur chacune desquelles est peinte la figure d'une dame ; ce sont les dames de cœur, de pique, de carreau et de trèfle.
Avoir une tierce à la dame, une quatrième, une quinte à la dame ; un quatorze de dames. Ecarter deux dames. Jouer une dame. Brelan de dames.

Dame :
Deuxième pièce au jeu d'échecs ; on l'appelle aussi reine ; c'est la pièce la plus importante du jeu, bien qu'elle n'ait que le second rang.
Dame blanche. Dame noire. Echec à la dame. Donner échec au roi et à la dame.

Pion à dame :
Au jeu d'échecs, on appelle pion à dame, tout pion qui a pu atteindre l'une des dernières cases du jeu de l'adversaire, parce que ce pion prend alors la valeur d'une Dame ou Reine. (Voyez plus bas Aller à dame, au jeu de dames). C'est une emploi analogue de la même locution.

Dame : Ponts et chaussées
Nom donné à des digues, des chaussées, qu'on ménage d'espace en espace, pour avoir de l'eau à discrétion dans un canal que l'on creuse, et empêcher qu'elle ne gagne les ouvriers.

Dame : Ponts et chaussées
Petits cônes en terrain naturel que l'on pratique de distance en distance dans les tranchées, pour indiquer la hauteur des terres qu'on a fouillées.

Dame de mine : Art militaire
Masse de terre restée debout, quand plusieurs fourneaux peu distants ont sauté du même coup.

Dame de fortification : Art militaires
Petite tour à centre plein, en maçonnerie, qui surmonte le milieu du batardeau d'un fossé inondé, afin que la crête du batardeau ne puisse servir de pont pour traverser le fossé.

Dame :
Dans les grosses forges, pièce haute d'un pied, avec laquelle on ferme la porte du creusot, à la réserve d'un espace de sept à huit pouces, appelé coulée, et par où passe la fonte.

Dames : Navigation
Deux chevilles de fer plantées sur l'arrière d'une embarcation, de chaque côté d'un grelin pour le fixer.
Doubles tolets servant à retenir les avirons sans estropes.

Dame : Terme de paveur
Pièce de bois dur, ronde, armé par le bas d'une forte frette de fer, et qui à sa partie supérieure a une traverse en forme de bras ; les paveurs s'en servent pour affermir les pavés qui viennent d'être placés. On la nomme aussi demoiselle.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), pp. 869-870.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE