Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | HISTOIRE | Dictionnaire historique | H | Historien / Historienne

Historien / Historienne

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Du radical histoire]
Celui qui écrit l'histoire, qui a écrit une histoire, des histoires.
Bon historien. Historien digne de foi. Fidèle, sage historien. Les historiens anciens. Les historiens grecs. Les historiens latins. Les historiens d'Alexandre. Les historiens modernes. Les historiens français. Maigre historien.
Nouvel historien de tant de maux soufferts. (Boileau)
Je ne suis pas ici un historien qui doit vous développer le secret des cabinets, ni l'ordre des batailles, ni les intérêts des parties. (Bossuet)
Tout historien est menteur de bonne foi. (Nicole)
L'historien doit être philosophe. (Voltaire)
Un historien trop rapide lasse et se lase lui-même, comme un voyageur qui court, sans s'arrêter, aux points de vue qu'il rencontre sur sa route. (Le prince de Ligne)
Tous les historiens nous promettent la vérité, et pas un ne la donne sans la déguiser. (Saint-Evremont)
L'orateur peut agrandir et exagérer les choses ; l'historien ne le doit pas. (Abl.)
Un historien qui est maigre et aride ne représente que la carcasse des choses : sa narration est maigre et décharnée. (Lamy)

Qui, chantant d'un héros les progrès éclatants,
Maigres historiens, suivront l'ordre des temps.

(Boileau)

Historien :
Celui qui se borne à raconter des faits, sans les accompagner de réflexions.
Je ne suis qu'historien.
Je suis content et heureux, et par conséquent mauvais historien. (Marmier)
Un froid historien d'une fable insipide. (Boileau)

Historien :
Un P. Bourgoing, général de l'Oratoire, qui faisait plus de cas de la théologie que de l'histoire, disait, pour désigner un ignorant : C'est un historien.

Synonymes comparés : Historien / Annaliste :
Voyez Annaliste.

Historien : Néologisme
Adjectif
Qui raconte.
La raison est historienne, mais les passions sont actrices.

Historienne : Substantif féminin
Femme qui racone un fait, ou qui écrit une histoire.
Je suis historienne ; et une historienne, aussi bien qu'un historien, ne doit point prendre de parti. (Mlle L'Héritier)
Pourquoi ne point admettre ce féminin ?  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 145.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE