Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | Mythologie | Autres mythologies | D | Dragon des Hespérides

Dragon des Hespérides

© France-Spiritualités™



Dictionnaire Bescherelle

      Mythologie

      Dragon à cent têtes qui gardait les pommes d'or du jardin des Hespérides. Il fut tué par Hercule, et Junon le plaça dans le ciel, où il forma la constellation du Serpent.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume XXIX (Diésie - Electrique), (1856), p. 1035.



Dom Antoine-Joseph Pernéty

      Le dragon gardien du jardin des Hespérides représente la terre, cette masse informe et indigeste qui cache dans son sein la semence de l'or, qui doit fructifier par les opérations de l'Alchymie représentée par le jardin des Hespérides. C'est ce dragon représenté si souvent dans les figures symboliques de la Philosophie Spagyrique, qui ne peut mourir qu'avec son frère et sa sœur, c'est-à-dire, s'il n'est mêlé dans le vase philosophique avec le soufre son frère, et l'humeur radicale innée, ou eau mercurielle, qui est sa sœur, qui par sa volatilité le rend volatil, le sublime, lui fait changer de nature, le putréfie, et ne fait plus ensuite qu'un corps avec lui. Quand il n'existe plus sous la forme de terre ou dragon, alors la porte du jardin des Hespérides est ouverte, et l'on peut y cueillir sans crainte les pommes d'or, de la façon que l'expliquent les livres des vrais Philosophes spagyriques.  Dom Antoine-Joseph Pernety, Dictionnaire mytho-hermétique, Edition de 1758 - Français modernisé par France-Spiritualités.


Un lien vers cette page se trouve dans les pages suivantes :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2022  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE