Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | Mythologie | Autres mythologies | E | Electre

Electre

© France-Spiritualités™



Dom Antoine-Joseph Pernéty

      Les Philosophes ont ainsi appelé une de leurs matières ; Paracelse la nomme Electre immeur. C'est la même qu'Artéphius nomme moyenne substance entre la mine et le métal. Elle est une chose ni tout-à-fait parfaite, ni tout-à-fait imparfaite. Elle était en voie de perfection ; mais la Nature ayant trouvé des obstacles dans ses opérations, l'a laissée imparfaite ; c'est pourquoi les Philosophes disent qu'il faut commencer où la Nature a fini. Cet Electre est de race de Saturne, c'est pourquoi quelques-uns l'ont appelé Vénus qui a été surprise par Vulcain en adultère avec Mars. D'autres l'ont nommé Diane, parce qu'il a un bois qui lui est consacré. C'est dans cette forêt qu'était suspendue la toison d'or. Il est nommé Electre, parce qu'il est composé de deux substances ; et Electre immeur, parce qu'il doit venir à sa maturité par les opérations de l'Artiste. Cet Electre est proprement la Lune des Philosophes, qu'ils appellent quelquefois Eau, quelquefois Terre, Plante, Arbre, Dragon, Lion vert, Ombre du Soleil, etc.

      Electre est aussi un des noms que les Philosophes Hermétiques ont donné à leur magistère parvenu à la couleur blanche.

      Mélange des sept métaux fondus ensemble pour n'en faire qu'un même composé. Théophr. C'est d'une semblable composition qu'était faite la clochette de Virgile du temps du Roi Artus, par le son de laquelle l'histoire rapporte qu'il précipitait du haut d'un pont dans la rivière, tous ceux qui passaient sur ce pont, coupables d'adultères, hommes ou femmes. Rullandus. Paracelse rapporte qu'il a vu un Espagnol ayant une clochette semblable, sur laquelle il y avait divers caractères gravés, et qu'au son de cette clochette l'Espagnol faisait paraître et disparaître des spectres, et d'autres prodiges, à sa volonté.

      Fille d'Atlas, l'une des Pléïades. Voyez Atlas.

      Il y eut une Nymphe de ce nom, fille de l'Océan et de Thétis ; celle qui fut fille d'Atlas, devint mère de Dardanus, par le commerce qu'elle eut avec Jupiter. Voyez le livre 6 des Fables Egyptiennes et Grecques dévoilées.  Dom Antoine-Joseph Pernety, Dictionnaire mytho-hermétique, Edition de 1758 - Français modernisé par France-Spiritualités.


Un lien vers cette page se trouve dans la page suivante :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE