Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | Mythologie | Autres mythologies | M | Mélusine

Mélusine

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Croyance populaire
La fée Mélusine, fille d'Elénas, roi d'Albanie, était changée en serpent tous les samedis, pour expier le meurtre de son père. Elle épousa Ryamondin, comte de Poitiers : ayan été aperçue par son époux pendant sa métamorphose, elle est enfermée depuis lors dans un souterrain du château de Lusignan.

Mélusine : Figuré
Femme acariâtre.

Cris de Mélusine / Crier comme une Mélusine : Locution proverbiale et populaire
Se disait des cris étouffés que les villageois poitevins croyaient entendre sortir de la forteresse de Lusignan, où la fée Mélusine était enfermée.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 483.



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Mélusine, fée célèbre dans nos romans de chevalerie et dans les traditions du Poitou, descendait selon les légendes, d'un certain Elénas, roi d'Albanie. Elle épousa Raymondin de Forez, premier seigneur de Lusignan en Poitou, et devint la tige des maisons de Lusignan, de Luxembourg et de Bohême. On l'appela d'abord la Mère des Lusignans, et, par corruption, Mère Lusigne, Merlusine et enfin Mélusine. Elle était, disait-on, changée tous les samedis en serpent, pour avoir donné la mort à son père ; par les gémissements, les sifflements et les cris lugubres qu'elle faisait entendre alors, elle prédisait les malheurs qui menaçaient ses descendants. Son mari, l'ayant un jour aperçue dans sa métamorphose, l'enferma dans un souterrain de son château de Lusignan, où elle est depuis restée emprisonnée. On attribuait à cette fée la construction des châteaux de Lusignan, de Parthenay, de Morvant, de Vouvant, de Marmande, d'Issoudun, etc. M. Francisque Michel a publié en 1854 un vieux poème du XIVème siècle sur Mélusine.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 1230.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2023  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE