Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | Mythologie | Autres mythologies | T | Télégone, fils d'Ulysse et de Circé

Télégone, fils d'Ulysse et de Circé

© France-Spiritualités™



      Télégone, fils d'Ulysse et de Circé, naquit dans l'île d'Æa, où Circé faisait son séjour, et où Ulysse s'arrêta quelque temps au cours de ses aventures, après le siège de Troie. Longtemps après, lorsque Télégone fut grand, il s'embarqua pour aller chercher son père. Ayant été jeté sur les côtes d'Ithaque sans la connaître, il alla faire des vivres avec ses compagnons qui se livrèrent au pillage. Ulysse, à la tête des Ithaciens, vint pour repousser ces étrangers : il y eut combat sur le rivage, et Télégone frappa Ulysse d'une lance dont le bout était fait d'une tortue marine ; nommée pastinague, que l'on croit être venimeuse.

      Le roi d'Ithaque, mortellement blessé, se souvint alors d'un oracle qui l'avait averti de se méfier de la main de son fils ; il s'informa qui était l'étranger, et d'où il venait, reconnut Télégone et mourut dans ses bras. Minerve les consola tous les deux, en leur disant que tel était l'ordre du destin : elle ordonna même à Télégone d'épouser Pénélope et de porter à Circé le corps d'Ulysse pour lui faire rendre les honneurs de la sépulture. Du mariage de Pénélope et de Télégone naquit Italus qui, selon certains auteurs, donna son nom à l'Italie.



Philoctète

      Philoctète était fils de Pæan et le fidèle compagnon d'Hercule, qui, en mourant, lui laissa ses redoutables flèches. Il s'était engagé, par serment, à ne jamais découvrir le lieu où il aurait déposé les cendres de ce héros. Mais les Grecs, sur le point de partir pour le siège de Troie, ayant appris de l'oracle de Delphes que, pour se rendre maîtres de cette ville, il fallait qu'ils fussent en possession des flèches d'Hercule, envoyèrent des députés à Philoctète, pour apprendre en quel lieu elles étaient cachées.

      Philoctète, qui ne voulait ni violer son serment ni priver les Grecs de l'avantage que ces flèches pouvaient leur procurer, après quelque résistance, montra avec le pied l'endroit où il avait inhumé Hercule, et avoua qu'il avait ses armes en son pouvoir.

      Cette indiscrétion lui coûta cher dans la suite ; car, dans le temps qu'il allait à Troie, une de ces flèches étant tombée sur le même pied avec lequel il avait montré le lieu de la sépulture d'Hercule, il s'y forma un ulcère qui répandait une odeur si infecte que, à la sollicitation d'Ulysse, on le laissa dans l'île de Lemnos, où il souffrit pendant dix ans tous les maux et toutes les douleurs de l'isolement.

      Cependant, après la mort d'Achille, les Grecs, voyant qu'il était impossible de prendre la ville sans les flèches que Philoctète avait emportées avec lui à Lemnos, Ulysse, quoique ennemi mortel de ce héros, se chargea d'aller le chercher et de le ramener ; ce qu'il exécuta en effet, avec le concours de Diomède et de Néoptolème ou Pyrrhus, fils d'Achille.

      Philoctète ne fut pas plutôt arrivé dans le camp des Grecs, que Pâris lui fit demander un combat singulier ; le héros y consentit et, avec une de ses flèches, le blessa mortellement.

      Comme son ulcère n'était pas encore guéri, Philoctète, après la prise de Troie, n'osa pas retourner dans son pays ; il alla dans la Calabre, où il bâtit la ville de Pétilie, et fut enfin guéri par les soins de Machaon, fils d'Esculape et frère de Podalire. Ou lui attribue aussi la fondation de Thurium. Philoctète avait été un des plus fameux Argonautes, il avait donc assisté aux deux plus célèbres expéditions des temps héroïques. Ses malheurs ont inspiré à Sophocle une des plus belles tragédies de l'antiquité.  Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2021  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE