Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | Mythologie | Grecque | S | Sphinx

Sphinx

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin Mythologie
Monstre, fils d'Echidna et de Typhon, et qui avait la tête et le sein d'une femme, le corps d'un chien, les griffes d'un lion, les ailes d'un aigle, et la queue armée d'un dard aigu. Le sphinx, dit la fable, habitait dans le voisinage de Thèbes, sur un mont élevé, proposait des énigmes aux passants, et dévorait ceux qui ne pouvaient les deviner. Créon, roi de Thèbes, promit la main de sa fille Jocaste et la couronne à celui qui ferait cesser ce fléau. Œdipe devina l'énigme, et le sphinx se précipita du haut des rochers.

Enigme du sphinx :
Cette question que le sphinx proposait et qui fut ésolue par Œdipe. Quel est l'animal qui a quatre pieds le matin, deux à midi et trois le soir ? L'homme, qui, dans l'enfance, se traîne sur quatre membres, dans la virilité marche debout et dans la vieillesse s'appuie sur un bâton.

Sphinx :
Image du sphinx représentée sur les monuments. Les ornements égyptiens sont communément ornés de sphinx.

Sphinx :
Nom qu'on donne à des statues ordinairement égyptiennes ayant le corps d'un lion, une tête d'homme ou de femme. La tête des sphinx est parfois soutenue par un buste humain orné de deux seins ; le corps est ordinairement couché et les pattes posées à plat.

Sphinx : Iconologie
Le Sphinx était l'emblème de la prudence, de la sagesse et de la force réunies. Quelques auteurs pensent que c'était l'image de l'état où se trouve le Nil pendant son inondation ériodique, qui a lieu quand le soleil parcourt les signes de la Vierge et du Lion.

Sphinx : Entomologie
Genre de lépidoptères crépusculaires, renfermant des insectes au corps robuste, à la tête allant un peu en pointe, aux ailes triangulaires, à l'abdomen conique. Les sphinx volent le soir avec rapidité sur les fleurs, dont ils sucent les sucs pour se nourrir. Les sphinx du troëne ont les ailes parées de couleurs éclatantes.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 1367.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE