Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | Mythologie | Grecque | T | Thémis

Thémis

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

[Du grec loi] Mythologie ancienne
Fille du Ciel et de la Terre, et déesse de la justice. Elle posséda la première le temple de Delphes, et y rendit des oracles.

Thémis :
En poésie et dans le style soutenu, Thémis se prend pour la Justice même.

D'une Thémis vénale il marchande l'honneur,
Et d'un bien usurpé grossit son opulence.

(Gaston)

Les prêtres de Thémis / Les ministres de Thémis :
Les juges, les magistrats.

Les arrêts de Thémis :
Les lois, les jugements.

Thémis : Iconologie
On représente Thémis avec un bandeau sur les yeux, tenant une balance d'une main et un glaive de l'autre.

Pour contenir le crime, à la sage Thémis
Le glaive et la balance furent remis.

(Dulard)

Thémis :
Epithètes : Sage, prudente, équitable, incorruptible, fugitive, effrayée, timide, vénale.
Périphrase : La déesse de la justice.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 1468.



Pierre Commelin

      Thémis, fille du Ciel et de la Terre ou d'Uranus et de Titée, était sœur aînée de Saturne et tante de Jupiter. La fable dit qu'elle voulait garder sa virginité, mais que Jupiter la força de l'épouser, et qu'il la rendit mère de trois filles, l'Equité, la Loi et la Paix.

      On fait encore de Thémis la mère des Heures et des Parques. Dans l'Olympe, cette déesse est assise auprès du trône de Jupiter ; elle aide le dieu de ses conseils qui sont tous inspirés par la prudence et l'amour de la justice. Elle préside ou assiste aux délibérations des dieux. C'est elle que Jupiter charge des missions les plus difficiles et les plus importantes. On la regardait comme la déesse de la Justice dont on lui fit porter le nom.

      Dès l'origine, elle eut des temples où se rendaient des oracles. Sur le mont Parnasse, elle avait même un oracle de moitié avec Tellus (la Terre) ; elle le céda plus tard à Apollon de Delphes. Elle prédisait l'avenir non seulement aux hommes, mais encore aux dieux. C'est elle qui révéla ce que les Parques avaient ordonné du fils qui devait naître de Thétis. Elle empêcha Jupiter, Neptune et Apollon d'épouser cette Néréide dont ils étaient amoureux, parce qu'elle devait être mère d'un fils plus grand que son père.

      Ses attributs ordinaires sont ceux de la Justice : la balance et l'épée, ou un faisceau de haches entouré de verges, symbole de l'autorité chez les Romains. Une main au bout d'un sceptre est encore un de ses attributs. Quelquefois on la représente avec un bandeau sur les yeux, pour désigner l'impartialité qui convient au caractère du juge.  Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine, pp. 93-95.


Un lien vers cette page se trouve dans les pages suivantes :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE