Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | Mythologie | Grecque | T | Triton

Triton

© France-Spiritualités™




Dictionnaire M. Bescherelle

Mythologie
Fils de Neptune et d'Amphitrite ou de Salacie. C'était un demi-dieu marin dont la figure offrait jusqu'aux reins un homme nageant, et pour le reste du corps un poisson à longue queue. C'était le trompette du dieu de la mer, qu'il précédait toujours en annonçant son arrivée au son de sa conque. Quelquefois, il est porté sur la surface des eaux ; d'autres fois, il paraît dans un char traîné par des chevaux bleus. Il était aussi chargé de calmer les flots et de faire cesser les tempêtes.

Il appelle Triton, au dos couvert d'écailles ;
Triton, qui, sur les eaux où domine sa taille,
Reflète, au jour mourant dans le cristal des airs,
Et l'azur de la nacre, et la pourpre des mers.

(Desaintange)

Nous vîmes des Tritons, brillants d'or et d'azur,
Fendre de l'Océan le sein tranquille et pur.

(Fayolle)

Des Tritons dont la conque sonore
Fait retentir les airs de chants harmonieux,
Escortaient Amphitrite et son char glorieux.

(Fayolle)

Triton : Iconologie
Les poètes et les peintres représentent les Tritons avec une figure joufflue, rouge, au nez retroussé, à l'air grotesque et sauvage, avec une longue chevelure verdâtre et de longues oreilles, et leur corps terminé en queue de poisson.

Triton : Conchyliculture
Substantif masculin
Genre de coquilles univalves que l'on trouve dans toutes les mers. On en connaît plus d'une quarantaine d'espèces vivantes, et plusieurs espèces à l'état fossile. Une espèce, dont on se sert encore aujourd'hui comme de trompete dans quelques pays, atteint jusqu'à 66 cm de long.

Triton : Erpétologie
Substantif masculin
Genre de salamandres aquatiques qui passent presque toute leur vie dans l'eau, et dont les membres repoussent plusieurs fois de suite quand on les coupe. Elles peuvent être prises dans la glace, et y séjourner assez longtemps sans périr.

Triton : Technique
Substantif masculin
Machine inventée en 1811, au moyen de laquelle un homme peut plonger dans l'eau et y rester aussi longtemps qu'il le voudra. Elle consiste dans une sorte de poumons artificiels, lesquels, à l'aide de deux soufflets, font le travail que les deux poumons du plongeur auraient dû faire pour obtenir de l'air en abondance. Le plongeur a les bras libres, peut porter avec lui une lanterne, et entrer même dans les chambres des bâtiments submergés.

Triton : Musique
Substantif masculin [Du grec trois et ton]
Intervalle dissonant composé de trois tons entiers.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 1541.



Pierre Commelin

      Triton, fils de Neptune et d'Amphitrite, était un demi-dieu marin : la partie supérieure de son corps jusqu'aux reins figurait un homme nageant, la partie inférieure était celle d'un poisson à longue queue. C'était le trompette du dieu de la mer qu'il précédait toujours, en annonçant son arrivée au son de sa conque recourbée ; quelquefois, il est porté à la surface des eaux, d'autres fois, il paraît dans un char traîné par des chevaux bleus.

      Les poètes attribuent à Triton un autre office que celui d'être trompette de Neptune : c'est de calmer les flots et de faire cesser les tempêtes. Ainsi, dans Ovide, Neptune, voulant rappeler les eaux du déluge, commande à Triton d'enfler sa conque, au son de laquelle les eaux se retirent. Dans Virgile, lorsque Neptune veut apaiser la tempête que Junon a excitée contre Enée, Triton, assisté d'une Néréide, fait ses efforts pour sauver les vaisseaux échoués.

      Les poètes admettent plusieurs Tritons avec les mêmes fonctions et la même figure.  Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine, pp. 134-135.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE