Vous êtes ici : Mythologie, histoire & géographie | Mythologie | Grecque | Z | Zéphyre / Zéphire

Zéphyre / Zéphire

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Mythologie
Fils d'Astréus et de l'Aurore. Il aima Hyacinthe et le tua, parce que celui-ci préférait Apollon. On lui donne quelquefois pour épouse une des Heures, et pour fils Carpos ; plus fréquemment, Flore est regardée comme l'épouse de Zéphyre.

Zéphyre : Iconologie
On le représente sous la figure d'un jeune homme ayant un air serein, avec des ailes de papillon et une couronne de fleurs. D'autres fois, c'est un tout jeune homme demi-nu, frais comme les roses et les lis, qu'il laisse échapper avec complaisance d'une corbeille faite d'un jonc délié comme de la dentelle.

Zéphyre : Epithètes
Doux, caressant, léger, folâtre, badin, amoureux, tendre, volage, tiède, inconstant.

Zéphyre : Périphrases
Le fils d'Eole, le fils léger de l'Aurore, l'époux, l'amant de Flore, de Flore le volage amant, le fils d'Eole et de l'Aurore, l'amant léger de Flore, le souffle, l'haleine du Zéphyre, l'aile du Zéphyre, les baisers du Zéphyre.

Prémices du printemps, fleurs qui venez d'éclore,
Fruits des premiers baisers de Zéphyre et de Flore.

(De Bridel)  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 1678.



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin
Nom que les anciens donnaient au vent d'Occident.
Le souffle du zéphire.

Zéphire : Mythologie
Le dieu du vent d'Occident.
Les amours de Flore et de Zéphire. On dit plus souvent Zéphyre en ce sens.

Pas de Zéphire : Danse
Pas qui se fait sur un pied, et balançant l'autre en avant et en arrière.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 1678.

Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Zéphyre, vent d'ouest, vent doux et léger dont les Grecs faisaient un dieu, était fils d'Eole et de l'Aurore, et époux de Chloris ou de Flore. On le représente sous la forme d'un jeune homme à l'air doux et serein, avec des ailes de papillon et une couronne de fleurs.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 2035.



Dom Antoine-Joseph Pernéty

      Vent enfant des Dieux. C'est la pierre au blanc.  Dom Antoine-Joseph Pernety, Dictionnaire mytho-hermétique, Edition de 1758 - Français modernisé par France-Spiritualités.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte MYTHOLOGIE GÉOGRAPHIE HISTOIRE