Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | BIBLE | Abia, roi de Juda

Abia, roi de Juda

© France-Spiritualités™




      Abia, roi de Juda, l'un des fils de Roboam, et petit-fils de Salomon, fut préféré à ses autres frères, parce qu'il avait pour mère Machaïe, fille d'Uriel, celle que Roboam aimait le plus parmi ses 78 femmes ou concubines. Abia succéda à Roboam en l'an 958 avant J.-C. Son règne ne dura que trois ans, et fut troublé par les guerres continuelles qu'il eut à soutenir contre les dix tribus schismatiques. Il vainquit, sur la montagne de Someron, Jéroboam Ier, qui avait marché contre lui à la tête d'une armée très supérieure en forces, et Israël fut humilié sous la main de Juda.
    Les rabbins reprochent à Abia de n'avoir pas profité d'une victoire aussi éclatante pour détruire l'autel sacrilège que Jéroboam avait érigé à Béthel. Un succès si brillant, loin d'inspirer à Abia des sentiments religieux, ne fit que le remplir d'orgueil. Son cœur ne fut point droit devant le Seigneur, et il fut aussi criminel que son père. Il épousa quatorze femmes, qui lui donnèrent vingt-deux fils et seize filles, et mourut vers l'an 955 avant J.-C. Dieu, par considération pour a piété de David, laissa la postérité d'Abia subsister avec honneur sur le trône de Juda, dans la personne de son fils Asa, qui lui succéda paisiblement.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 1 - Page 70)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME