Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | BIBLE | Josias (? - ~ -609)

Josias

(? - ~ -609)
© France-Spiritualités™




      Roi de Juda, fils et successeur d'Amon, monta sur le trône en l'an 639 avant J.-C. Il renversa les autels des faux dieux pour relever le temple, et périt à la bataille de Mageddo contre Néchao, roi d'Egypte, en 608 avant J.-C.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume (Insoldé - Le), (1856), p. 295.


      Josias, roi de Juda, succéda, en l'an 639 avant J.-C., à son père Amon ; il n'était âgé que de huit ans : cependant, sa conduite n'eut rien de puéril ; il fit ce qui était agréable au Seigneur, et marcha dans toutes les voies de David, son aïeul. Il employa le produit des offrandes à réparer le temple, fit abattre les autels des faux dieux, et établit des magistrats pour veiller sur le peuple. Le grand prêtre Helcias, ayant découvert dans un lieu secret du temple une copie ancienne du livre de la loi, l'envoya à Josias. Ce prince, après voir lu la prédiction des maux réservés à Jérusalem, déchira ses vêtements, couvrit son corps d'un cilice, et consulta la prophétesse Holda sur les moyens de détourner les fléaux qui menaçaient  le peuple. Elle lui répondit que rien ne pouvait empêcher l'accomplissement des prophéties ; mais que Dieu, touché de sa douleur, permettait qu'il n'en fût pas le témoin. Josias assembla ensuite le peuple, lui donna lecture du livre de la loi, et lui fit jurer de garder religieusement les préceptes qui y sont contenus : il ordonna de brûler les meubles, les ustensiles qui avaient servi au culte de Baal, et d'en jeter les cendres au vent ; il extermina les prêtres des idoles, détruisit les autels élevés sur les hauts lieux, déterra et dispersa les ossements de ceux qui y avaient sacrifié, et visita son royaume pour s'assurer par lui-même que ses ordres avaient été exécutés. De retour à Jérusalem, il célébra la fête de Pâques en la manière qui est écrite dans le livre de l'alliance, et avec une solennité qui surpassa tout ce qu'on avait vu jusqu'alors. Cependant Nechao, roi d'Egypte, ayant déclaré la guerre aux Assyriens, s'avança pour traverser le royaume de Juda. Josias voulut l'en empêcher, et se rendit à Mageddo pour le combattre : il disposa lui-même son ordre de bataille, et en parcourut les rangs, exhortant les soldats à faire leur devoir ; mais au moment même une flèche, lancée par un Egyptien, l'atteignit dans la poitrine, et le renversa mort de son char. Son corps fut rapporté à Jérusalem, et inhumé dans le tombeau de ses ancêtres. La mort de ce prince fut pleurée par tout le peuple pendant plusieurs jours ; et le prophète Jérémie composa à sa louange un chant funèbre, mentionné par l'historien Josèphe (Antiq., livre 10, chap. 6), chant que M. de Treneuil a heureusement reproduit dans une de ses Elégies. Josias était âgé de 39 ans, et en avait régné 31. Son fils Joachaz lui succéda.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 21 - Pages 214-215)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME