Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Dictionnaire | C | Charité

Charité

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif féminin [En latin charitas, de carus, cher ; et dans le sens d'aumône, du celte car, aliment, pain] Théologie
Amour par lequel nous aimons Dieu comme notre souverain bien. La charité couvre la multitude des péchés.
Si je n'ai point la charité, je ne suis rien. La charité est la perfection de la loi.
La fin de la religion, l'âme des vertus et l'abrégé de la loi, c'est la charité ; mais, jusqu'à Jésus-Christ, la perfection et les effets de cette vertu n'étaient pas entièrement connus. (Bossuet)

Charité :
Amour qu'on a pour le prochain en vue de Dieu.
La charité des premiers chrétiens. Charité fraternelle. Avoir de la charité pour le prochain. Mouvement, motif de charité.
Il a fait telle chose par charité, par pure charité.
Charité chrétienne, que vous avez un étrange langage dans la bouche des ministres de Jésus-Christ. (Jean-Jacques Rousseau)
La guerre civile est un des plus grands crimes qu'on peut commettre contre la charité. (Pascal)
Il n'arrive que trop souvent que, pour vouloir sauver la foi, on perd la charité. (Ganganelli)

Charité :
Amour que Dieu a de tout temps pour l'homme.
La charité de Dieu pour l'homme.

Charité :
Zèle de religion pour le prochain.
La vraie décotion est la charité, sans elle tout ce qu'on fait pour le salut est inutile. (Clément XIV)

Charité :
Effet d'une commisération soit chrétienne soit morale par laquelle nous secourons notre prochain de notre bien, de nos conseils, etc.
C'est une belle charité que de nourrir et d'instruire les orphelins. Faire des actes de charité. Faire la charité à quelqu'un.
Ce pauvre homme vous demande la charité.
Ce mot a un pluriel dans ce sens.
Il se recommande aux charités des gens de bien. Cette dame fait bien des charités, de très grandes charités.
Un simple refus est moins accablant qu'une charité sèche et farouche. (Mass.)
Ne faites pas seulement l'aumône, faites la charité. (Jean-Jacques Rousseau)

La charité jadis s'exerçait sans éclat,
A Paris maintenant on en fait un état.

(Etienne)

La charité, s'il-vous-plaît ! :
Cri du pauvre qui demande l'aumône.

Charité :
Indulgence, commisération ; bienveillance habituelle.
Cet homme est plein de charité. Reprendre avec charité. Reprendre sans charité.

Charité :
Autrefois, quand on voulait corriger un moine en chapitre, le supérieur disait à un des religieux : Mon frère, faites-lui la charité, c'est-à-dire, Avertissez-le de ses fautes, déclarez celles que vous avez remarquées, donnez lui la discipline, la correction fraternelle.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), p. 605.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME