Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Dictionnaire | C | Confesseur

Confesseur

© France-Spiritualités™




Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Du latin confessor, même signification]
Dans la primitive Eglise, celui qui avait confessé constamment la foi de Jésus-Christ, jusqu'à souffrir des tourments, mais sans mourir. Depuis, l'Eglise a honoré de ce nom tous les saints qui n'ont point été martyrs.
La fête d'un confesseur. Ce n'est pas un martyr, c'est un confesseur. Les confesseurs de la foi.

Confesseur :
Quelques conciles ont aussi appelé confesseurs, les chantres et psalmites des églises, parce qu'en langage de l'Ecriture, confiteri c'est chanter les louanges de Dieu.

Confesseur :
Prêtre qui a pouvoir d'ouïr en confession et d'absoudre.
Bon confesseur. Discret confesseur. Sage confesseur. Confesseur approuvé. Sévère confesseur. Confesseur doux. Confesseur indulgent. Un tel est mon confesseur. Le confesseur d'une communauté de religieuses. Dire ses péchés à un confesseur. Se jeter aux pieds d'un confesseur. Le confesseur lui a imposé telle pénitence. Pascal parle de quelqu'un qui avait deux confesseurs, l'un pour les péchés mortels, l'autre pour les véniels.

Confesseur :
Directeur spirituel. Les confesseurs des rois gouvernaient les Etats.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), p. 729.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME