Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Dictionnaire | E | Evangile

Evangile

© France-Spiritualités™




Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif féminin [En latin, evangelium, fait du grec bonne nouvelle, formé de bien et j'annonce]
La loi, les doctrines et l'histoire de la vie de Jésus-Christ.
Le meilleur des livres, l'Evangile, a servi pendant des siècles de prétextes aux fureurs des Européens. (Bernardin de Saint-Pierre)
L'Evangile offrit au monde un code de morale plus pur que tous ceux qui existaient. (Droz)
La doctrine de l'Evangile, pure comme la lumière, sublime et profonde comme la vérité, simple et universelle comme elle, est annoncée à tous. (Baut.)
C'est par des pauvres et à des pauvres que l'Evangile a d'abord été prêché. (Baut.)
C'est la morale de l'Evangile pratiquée avec foi qui nous fraie le chemin pour arriver jusqu'à Dieu. (Baut.)
La loi du progrès ou du perfectionnement, qui est l'idée active et puissante de la raison humaine, est aussi la foi de l'Evangile. (Lamartine)

Evangile :
Se dit des livres qui contiennent la doctrine et la vie de Jésus-Christ et dont la réunion forme le Nouveau Testament.
Les quatre Evangiles.

Evangile : Figuré
L'histoire, au point de vue chrétien, est un évangile éternel tout rempli du Dieu intérieur. (Edgar Quinet)

Evangile : Liturgie
Se dit de cette partie des Evangiles que le prêtre lit à la messe.

Evangile :
Dans cette acception, Trévoux lui donne le genre féminin. La première Evangile est dite. Boileau avait écrit : L'Evangile au chrétien ne dit en aucun lieu, Sois dévot ; elle dit : Sois doux, simple, équitable. L'Académie le fait toujours masculin.

Le côté de l'Evangile :
Le côté gauche de l'autel en entrant dans le chœur.

Evangile :
Se dit du commencement du premier chapitre de l'Evangile selon saint Jean, qu'un prêtre récite en mettant un pan de son étole sur la tête de la personne à l'intention de qui il le récite.

Petit Evangile : Histoire ecclésiastique
Nom que les Grecs donnaient à certains extraits des Evangiles que l'on portait sur soi comme une amulette.

Evangile éternel : Histoire ecclésiastique
Titre d'un ouvrage, condamné à Rome, que les moines mendiants firent paraître au milieu du XIIIème siècle, et qu'ils prétendaient devoir remplacer l'Evangile de Jésus-Christ.

Faux Evangiles :
Se dit de ceux que les catholiques ont rejetés ; les plus célèbres sont l'Evangile selon les Hébreux, qu'on attribuait à saint Matthieu, l'Evangile selon saint Jacques, l'Evangile de saint Pierre, de saint Thomas, d'Eve, des douze apôtres, etc.

Evangile de perfection :
Se disait d'un Evangile schismatique écrit en vers.

Evangile : Religion protestante
Les ministres protestants prennent le titre de Ministres du saint Evangile.

Evangile : Ancienne pratique
Vérification des pièces d'une procédure.

Cela est vrai comme mot d'Evangile : Proverbe
Cela est très vrai.

Il croit cela comme l'Evangile : Proverbe
Il y ajoute une foi entière.

Tout ce qu'il dit n'est pas mot d'Evangile : Proverbial et figuré
Il ne faut pas ajouter foi à toutes ses paroles.

C'est l'évangile du jour :
Se dit de quelque chose de nouveau dont tout le monde s'entretient.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume I (A-F) (1856), p. 1195.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME