Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Dictionnaire | L | Légat

Légat

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Du latin legatus, envoyé] Antiquité romaine
Personne que l'empereur ou les premiers magistrats envoyaient dans les provinces pour y exercer quelque juridiction. Les attributions des légats étaient civiles, judiciaires, militaires ou administratives.

Légat :
Aujourd'hui, ecclésiastique, vicaire du pape, et qui est chargé de le représenter. L'histoire eccélsiastique fait mention des légats pontificaux qui, tenant la place du pape, présidaient en son nom les conciles ou généraux ou nationaux. Les légats du pape présidèrent au concile de Trente. En 1001, le légat Frédéric présida toutes les séances du concile de Polden, revêtu des ornements pontificaux, et avec les cheveux entremêlés d'écarlate.

Légat-né du saint-siège :
Vicaire apostolique perpétuel que le pape établit dans les royaumes ou les provinces éloignées de Rome. C'est une prérogative annexée au siège archiépiscopal. Outre le légat d'Avignon, il y avait en France deux légats-nés : c'étaient l'archevêque de Reims et celui d'Arles. Les archevêques de Séville et de Tolède en Espagne, celui de Thessalonique en Illyrie, et celui de Cantorbéry en Angleterre (avant le schisme), étaient aussi des légats-nés. Les légats-nés peuvent conférer des bénéfices, députer des délégués, nommer des juges d'appel.

Légat à latere :
Anciennement, ecclésiastique chargé par le souverain pontife de le représenter dans une affaire déterminée. C'était ordinairement sur des évêques que tombait ce choix des papes.
Aujourd'hui, cardinal envoyé comme ambassadeur extraordinaire près des cours étrangères.

Légat à latere :
Cardinal chargé du gouvernement de quelque province des Etats romains.

Légat :
Vicaire apostolique ou ecclésiastique délégué par commission temporaire pour rassembler des synodes chargés de maintenir la discipline de l'Eglise.

Légats latéraux :
Nom qu'on donnait, sous les anciens rois de France, à de hauts personnages chargés par eux de quelque commission dans le royaume.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 349.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME