Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Dictionnaire | L | Légende

Légende

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif féminin [Du latin legenda, choses qui doivent être lues ; de legere, lire]
Nom qui signifia d'abord les versets que l'on récitait dans les leçons des matines, et qui fut ensuite donné par extension aux vies des saints et des martyrs, parce qu'on devait les lire dans les réfectoires et les communautés. C'est cette dernière acception qu'il conserve aujourd'hui.
Une vieille légende. Les anciennes légendes sont remplies de fables plus propres à scandaliser qu'à édifier. Lire la légende. Ce saint-là n'est pas dans la légende.
Des monastères, des légendes se répandirent parmi les fidèles, enthousiasmèrent leur zèle et le portèrent jusqu'au fanatisme (Laurent)
Tout ce que le peuple avait recueilli dans ses souvenirs ou poétisé dans son imagination trouva place dans les légendes, qui sont la véritable mythologie du christianisme. (Laurent)
Les traits d'héroïsme chrétien qu'on trouve racontés dans la légende avec une simple naïveté réchauffèrent la foi et la charité. (Laurent)

Légende dorée :
Compilation des vies des saints, composées vers la fin du XVIème siècle par Jacques de Vorase ou de Voragine. Le succès de cet ouvrage fut prodigieux. Pendant deux siècles, il s'en fit un nombre infini de copies et d'éditions ; mais lorsque la pensée humaine eut dépouillé les langes de la superstition, elle reconnut enfin les absurdités de la Légende dorée, et de savants docteurs de France et d'Italie la traitèrent avec un mépris égal à l'admiration qu'elle avait inspirée.

Légende :
Par dénigrement, récit long et ennuyeux par ses détails ; longue suite de choses fastidieuses.
Il nous a apporté une grande légende des actions de ses ancêtres. (Académie)
Cet avocat a produit une légende d'autorités qui ne finissait pas. (Académie)

Légende :
Inscription gravée autour d'une médaille, d'une pièce de monnaie, d'un jeton. Elle est ainsi nommée parce qu'il faut la lire pour avoir l'explication des figures gravées. Les légendes sont ordinairement circulaires, quelquefois en ligne droite et en sens divers. Elles se rencontrent aussi sur quelques parties du type, comme un bouclier, un cippe, un autel, un cordon, une jarretière.
Connaître les légendes. Une légende en latin, en grec.
La connaissance des légendes est peut-être ce qu'il y a de plus important dans la numismatique, car elles seules peuvent donner l'explication des types et présentent de précieux renseignements sur l'histoire, la mythologie, la géographie. (De la Grange)
Les pièces consulaires romaines offrent les légendes les plus curieuses sur les principales familles de Rome, sur les hauts faits qui les avaient illustrées, et sur les traditions auxquelles elles faisaient remonter leur origine. (De la Grange)  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 349.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME