Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Dictionnaire | P | Prêtre

Prêtre

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Du latin presbyter, du radical grec vieillard]
En général, ministre de la religion ; hommeconsacré à un culte, et servant d'intemédiaire entre ses semblables et la Divinité.
Les prêtres du paganisme. Les prêtres de Jupiter, d'Apollon, de Cybèle, de Bacchus. Les prêtres de Baal, d'Isis.
Les Hindous et les Chinois ont un profond respect pour leurs prêtres, qu'ils appellent Brahmanes et Bonzes. Les prêtres gaulois se nommaient Druides. Les prêtres égyptiens formaient une caste puissante et savante qui posséda pendant longtemps presque toute l'autorité. Chez les Grecs, les princes faisaient pour la plupart les fonctions de prêtres sacrificateurs, et pour cela ils portaient toujours auprès de leur épée un couteau dans un étui. Les prêtres romains formaient une caste à part ; on les choisissait parmi les citoyens les plus considérables. On les distinguait en deux classes : l'une comprenait ceux qui offraient des sacrifices à tous les dieux ; l'autre, ceux qui étaient attachés au culte de divinités particulières.
Le prêtre deviendra la première victime. (Racine)

Du sein d'un prêtre ému d'une divine horreur,
Apollon par des vers exhala sa fureur.

(Boileau)

Prêtre : Histoire hébraïque
Il se dit particulièrement des ministres qui étaient consacrés au service du tabernacle et du temple, sous l'ancienne loi.
Le grand prêtre de la loi. Les prêtres de la loi. Les princes des prêtres. Les prêtres et les lévites.
Les prêtres ne pouvaient suffire au sacrifice. (Racine)

Prêtre : Religion catholique
Celui qui a reçu l'ordre du sacerdoce, et qui, en vertu de cet ordre, a le pouvoir de dire la messe, de remettre les péchés et d'administrer les sacrements de l'Eglise. L'évêque a seul le pouvoir d'ordonner des prêtres, de faire des prêtres.
Bon prêtre. Saint prêtre. Prêtre vénérable. Jeune prêtre. Mauvais prêtre.
Né le plus souvent sous le chaume, le prêtre irlandais apprend dès le berceau à connaître la misère de ses frères ; chacune des privations de ses jeunes années lui révèle une douleur que plus tard il saura soulager. (Montalembert)
Un bon prêtre est un commentaire vivant du Nouveau Testament. (Lamartine)
Dans les prêtres comme dans le peuple, l'ignorance est bien plus à craindre que les lumières. (Mass.)
Prêtres de l'Eternel, vous déchiriez vos vêtements en ces rencontres. (Fléch.)
Prêtres sacrés, préparez vos cantiques. (Racine)

Le regard vers les cieux, comme un prêtre inspiré,
Il parle, et sa parole est un hymne sacré.

(G. Farcy)

Ses prêtres fortunés foulent d'un pied tranquille
Les tombeaux des Catons et la cendre d'Emile.

(Voltaire)

Prêtre : Poésie
En poésie, on dit un prêtre d'Apollon pour un poète ; un prêtre de Polymnie, pour un musicien ; un prêtre de Thémis, pour un juge ; un prêtre d'Esculape, pour un médecin ou un chirurgien, etc.
Il aimait les jardins, était prêtre de Flore. (La Fontaine)

Prêtre :
En parlant du culte réformé, on dit ordinairement ministre ou pasteur.

Se faire prêtre :
Recevoir l'ordre du sacerdoce.

Prêtre habitué / Prêtre paroissial :
Prêtre attaché au service d'une paroisse.

Cardinal-prêtre :
Cardinal qui a reçu l'ordre de la prêtrise.

Il faut que le prêtre vive de l'autel : Locution proverbiale et figurée
Il faut que chacun trouve des moyens suffisants de subsistance dans la profession qu'il a embrassée.

Prêtre de Plutus :
Homme qui fait son Dieu de l'or et de l'argent.

Pauvre prêtre : Locution proverbiale et familière
Se dit d'un homme auquel on suppose peu d'industrie ou d'adresse.

Prêtre Martin : Locution proverbiale et familière
Chantre qui dit le verset et le répons, et figurativement, celui qui fait la demande et la réponse.

Bonnet de prêtre : Botanique
Nom donné au fusain, à cause de la forme de son fruit.

Prêtre : Entomologie
Nom vulgaire des libellules ou demoiselles, parce qu'elles portent les ailes étendues comme les surplis des prêtres.

Bonnet à prêtre / Bonnet de prêtre : Fortifications
Ouvrage avancé et extérieur dont le front est à redans du côté de la campagne, et qui va en se rétrécissant du côté de la place.

Guerre des prêtres : Histoire
Guerre que les cantons de Berne et de Zürich soutinrent contre les cinq autres cantons suisses, en 1655. Cette guerre fut causée par l'intolérance du canton de Schwitz.

Prêtres réfractaires : Histoire
Se disait pendant la Révolution française de ceux qui avaient refusé de prêter le serment constitutionnel.

Prêtre : Ichthyologie
Nom vulgaire de l'éperlan de mauvaise qualité.

Prêtre : Ornithologie
Nom vulgaire du coucou piaye, du macareux et du bouvreuil.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 982.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME