Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Livres, Textes & Documents | Oraison mystique du jeudi

Oraison mystique du jeudi

© France-Spiritualités™



Nous vous proposons ci-dessous l'Oraison mystique du jeudi présentée dans l'Enchiridion du pape Léon (Enchiridion Leonis Papæ, serenissimo imperatori Carolo Magno in munus pretiosum datum nuperrime mendis omnibus purgatum, Rome, 1660), et reproduite notamment par Papus, dans Traité méthodique de Magie pratique et d'autres ouvrages, et par l'abbé Julio dans Prières merveilleuses pour la guérison de toutes les maladies physiques et morales.

      Au lever on dira, après s'être purifié physiquement le plus complètement possible par l'eau, l'oraison du jour devant l'autel... (Papus).

      Eclairez mes yeux d'une véritable lumière, afin qu'ils ne soient point fermés d'un sommeil éternel, de peur que mon ennemi n'ait lieu de dire que j'ai eu l'avantage sur lui. Tant que le Seigneur sera avec moi, je ne craindrai point la malignité de mes ennemis.

      Ô très doux Jésus, conservez-moi, aidez-moi, sauvez-moi ; qu'à la seule citation du nom de Jésus, tout génou fléchisse, tant céleste, terrestre, qu'infernal, et que toute langue publie que Notre-Seigneur Jésus-Christ jouit de la gloire de son père. Ainsi soit-il.

      Je sais, à n'en point douter, qu'aussitôt que j'invoquerai le Seigneur en quelque jour et heure que ce soit, je serai sauvé. Très doux Seigneur Jésus-Christ, Fils du grand Dieu vivant, qui avez fait de si grands miracles par la seule force de votre très précieux Nom, et avez enrichi si abondamment les indigents, puisque par sa force les démons fuyaient, les aveugles voyaient, les sourds entendaient, les boiteux marchaient droit, les muets parlaient, les lépreux étaient purifiés, les infirmes guéris, les morts ressuscités ; car aussitôt seulement que l'on prononçait ce très doux nom de Jésus, l'oreille était charmée et ravie, et la bouche remplie de ce qu'il y a de plus agréable : à cette seule prononciation, dis-je les démons prenaient la fuite, tout genou fléchissait, toutes les tentations, même les plus mauvaises, étaient déracinées, toutes les infirmités guéries, toutes les disputes et combats qui sont et étaient entre le monde, la chair et le diable étaient dissipés, et on était rempli de tous les biens célestes ; parce que quiconque invoquait, invoque et invoquera ce saint nom de Dieu était, est et sera sauvé ; ce saint nom prononcé par l'Ange même avant qu'il fût conçu dans le sein de la Sainte Vierge.

      Jésus, fils de David, ayez pitié de moi, N..., votre serviteur. Ainsi soit-il †.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2021  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME