Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Papes & Antipapes | B | Pape Benoît IX Théophylacte (1021 - 1054, au monastère de Grotta-Ferrata ?)

Pape Benoît IX

Théophylacte (1021 - 1054, au monastère de Grotta-Ferrata ?)
Pape de juin 1033 à 1045, quelques jours à nouveau en 1045, et du 08 novembre 1047 au 10 juillet 1048
© France-Spiritualités™




      Benoît IX fut élu pape vers le mois de juin 1033, à l'âge de douze ans. Il se nommait Théophylacte, était neveu du pape Jean XIX, à qui il succédait, et fils d'Albéric, comte de Tusculum. Cette famille, habituée à disposer de la tiare, l'acheta cette fois pour la placer sur la tête d'un enfant. Benoît IX la garda une première fois pendant douze ans ; mais l'infamie de ses mœurs, ses rapines et ses cruautés le rendirent odieux aux Romains ; ils le chassèrent en 1045, pour élever à sa place Sylvestre III, qui ne tint le saint-siège que trois mois. Benoît IX réussit alors à rentrer dans Rome avec le secours puissant de sa famille. Mais les mêmes causes de haine s'étant de nouveau élevées contre lui, il fut obligé de céder : il se retira pour se livrer tranquillement à ses plaisirs, et les Romains lui donnèrent pour successeur Jean Gratien, qui prit le nom de Grégoire VI, et fut installé pape le 08 avril 1045. Les désordres qui régnaient à Rome excitèrent le zèle du nouveau pontife ; mais les moyens de répression qu'il employa firent naître les clameurs du peuple, accoutumé à la licence. On prétendit que Grégoire VI n'était monté au siège pontifical que par des voies simoniaques. On élevait des doutes sur la légitimité de ses pouvoirs, attendu que Benoît IX et Sylvestre III existaient encore, et qu'ils n'avaient pas été légalement dépossédés. Enfin, on implora l'assistance de Henri le Noir, roi de Germanie, pour remédier à ces désordres. Henri vint en Italie, et tint un concile à Sutri, près de Rome, où l'élection de Grégoire VI fut déclarée irrégulière. Grégoire obéit sur-le-champ à cette décision, se dépouilla de ses ornements, et remit le bâton pastoral à Suidger, qui fut installé à sa place le jour de Noël 1046, et prit le nom de Clément II. Ce nouveau pape étant mort au bout de neuf mois, c'est-à-dire le 09 octobre 1047, Benoît IX rentra pour la troisième fois dans Rome le 08 novembre 1047, et s'y maintint jusqu'au 10 juillet 1048. Enfin, touché par le repentir, il fit appeler Barthélémy, abbé de Grotta-ferrata, lui confessa ses péchés, et lui en demanda le remède. Le saint directeur ne lui dissimula point qu'il était indigne du sacerdoce, et qu'il devait se réconcilier avec Dieu par la pénitence. Benoît suivit ce conseil, et renonça aussitôt à sa dignité. Dès ce moment, l'histoire semble le perdre de vue, et la fin de sa vie politique contribue à jeter de l'obscurité sur sa fin naturelle. On croit cependant qu'il mourut en 1054, dans ce même monastère de Grotta-ferrata, où il expiait la honte et les erreurs de sa vie licencieuse, auprès du consolateur que les remords de sa conscience lui avaient indiqué.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 3 - Pages 648-649)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME