Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Papes & Antipapes | E | Pape Etienne III (? - 1er février 772)

Pape Etienne III

(? - 1er février 772)
94ème pape - Pape du 06 août 768 au 1er février 772
© France-Spiritualités™




      Etienne III fut élu pape le 06 août 768, après l'expulsion des antipapes Constantin et Philippe. Le Saint-Siège avait été privé pendant treize mois d'un pontife légitime depuis la mort de Paul Ier. Etienne était fils d'Olivus et sicilien de naissance. Il avait été ordonné prêtre par le pape Zacharie, attaché à Etienne II et à Paul Ier, qui le distinguaient à cause de sa science et de la pureté de ses mœurs.

        La nomination d'Etienne causa une joie universelle ; mais il n'eut pas le pouvoir d'empêcher les vengeances atroces exercées contre les deux intrus et leurs partisans. L'un des premiers soins d'Etienne avait été de députer Sergius au roi de France Pépin ; mais ce monarque était mort lorsque Sergius arriva. Les rois Charles et Carloman le reçurent avec honneur. Etienne apprit que la reine Berthe était dans le dessein de marier un des princes ses enfants à Ermengarde, fille de Didier, roi des Lombards, et leur sœur Giselle au fils du même roi. Il écrivit aux deux rois français pour les détourner de cette double alliance ; il représenta les Lombards comme un peuple vil et méprisable, indigne d'être allié avec l'illustre nation des Français et la noble famille royale. « Souvenez-vous, leur dit-il, que le roi votre père a promis, en votre nom, que vous demeureriez fermes dans la fidélité à la sainte Eglise, l'obéissance et l'amitié des papes, et que vous avez renouvelé les mêmes promesses par vos lettres. » On sait que Charlemagne, malgré ces représentations, épousa la fille du roi des Lombards, qu'il répudia ensuite pour cause de stérilité.

      Etienne III mourut le 1er février 772, après trois ans et demie d'un pontificat où il se montra grand observateur des traditions ecclésiastiques, et empresssé de renouveler plusieurs anciennes coutumes pour l'honneur du clergé. Il eut pour successeur Adrien Ier.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 24 - Page 546)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME