Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Papes & Antipapes | L | Pape Honorius II Lambert Scannabecchi / Lambert de Fagnan (?, près de Bologne - 14 février 1130, au monastère de St-André)

Pape Honorius II

Lambert Scannabecchi / Lambert de Fagnan (?, près de Bologne - 14 février 1130, au monastère de St-André)
161ème pape - Pape du 21 décembre 1124 au 14 février 1130
© France-Spiritualités™




Biographie universelle ancienne et moderne

      Honorius II, élu pape le 21 décembre 1124, succédait à Calixte II : il se nommait Lambert de Fagnan, et était né dans une condition médiocre, au comté de Bologne, dont il avait été archidiacre. On lui avait reconnu de l'instruction, et le pape Pascal lui avait donné l'évêché d'Ostie. Son élection fut assez vivement disputée. Une partie des évêques et des cardinaux avait déjà élu et revêtu de la chape rouge Thibaud, cardinal-prêtre du titre de Sainte-Anastasie, lorsque Robert Frangipane et les gens de sa faction se mirent à crier : Lambert, évêque d'Ostie, pape ! et le revêtirent des ornements pontificaux. Le tumulte fut d'abord assez considérable, mais Thibaud, qui avait déjà pris le nom de Célestin, se démit volontairement. C'est cet antipape d'un jour que Lenglet-Dufresnoy a nommé mal à propos Calixte. Honorius eut, à son tour, du scrupule sur la validité de son élection. Il se dépouilla des marques de sa dignité : mais les cardinaux le réhabilitèrent solennellement, et la paix fut rétablie entre les partis.

      Honorius II voulut méconnaître les droits de Roger, comte de Sicile et duc de Pouille et de Calabre, sous prétexte qu'il n'avait pas reçu de lui l'investiture. Il lui opposa Robert, prince de Capoue, et fit la guerre à Roger ; mais celui-ci, plus habile guerrier que son compétiteur, fut enfin reconnu par le pape.

      Honorius II prit part à la querelle de l'évêque de Paris, contre lequel son clergé s'était révolté, à cause de la réforme qu'il voulait y introduire. Louis VI s'était laissé prévenir contre l'évêque, et celui-ci, inquiet des dangers dont il était menacé, avait mis les terres du roi en interdit. Honorius II avait d'abord annulé les actes de l'évêque, mais saint Bernard prit avec chaleur son parti, et le pape changea d'opinion. L' évêque de Paris triompha.

      Honorius II favorisa la conversion de la Poméranie, entreprise par saint Othon, évêque de Bamberg, et sollicitée par le duc de Pologne, Boleslas.

      Il donna aussi, de concert avec le patriarche Etienne, l'habit blanc aux Templiers, dont l'ordre venait d'être nouvellement établi.

      On trouve plusieurs lettres de ce pape dans la collection des conciles, et dans le recueil de D. Martène, d'Achery et d'Ughelli.

      Honorius mourut au monastère de St-André, le 14 février 1130, et fut enterré dans l'église de Latran, après un pontificat de cinq ans et deux mois. Il eut pour successeur Innocent II.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 32 - Page 589)



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Honorius II, nommé d'abord le cardinal Lambert, évêque d'Ostie, élu en 1124, mort en 1130, confirma Lothaire dans la dignité impériale, et condamna pour diverses fautes les abbés de Cluny et du mont Cassin. On a de lui quelques Lettres.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 890.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME