Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Papes & Antipapes | M | Pape Martin V Oddone Colonna (1368, à Genazzano - 20 février 1431, à Rome)

Pape Martin V

Oddone Colonna (1368, à Genazzano - 20 février 1431, à Rome)
204ème pape - Pape du 11 novembre 1417 au 20 février 1431
© France-Spiritualités™




Biographie universelle ancienne et moderne

      Martin V, élu pape le 11 novembre 1417, s'appelait Othon Colonne, et succéda à Jean XXIII, déposé par le concile de Constance. Son élection mit fin au schisme d'Occident par la cession de Grégoire XII, la mort de l'antipape Benoît XIII, et l'abdication de Gilles de Mugnos. L'intronisation de Martin V se fit avec le plus magnifique appareil ; l'empereur Sigismond fut le premier à se prosterner à ses pieds ; tout le concile alla le prendre et le conduire à l'église où il fut sacré. Ce pontife, de l'une des plus illustres et des plus anciennes maisons d'Italie, jouissait encore d'une estime générale. Il ne la conserva pas tout entière, aux yeux de quelques personnes qui prétendirent qu'étant cardinal il était pauvre et modeste, et que nommé pape il devint avare et s'enrichit beaucoup.

      Le premier soin de Martin V fut de confirmer et de continuer le concile de Constance, qu'il présida jusqu'à la quarante-cinquième session, qui fut la dernière et se tint le 22 avril 1418. Avant de le terminer, il publia une bulle contre les Hussites. Lors de la culture du concile, Martin V en avait indiqué un autre à Pavie, qui eut lieu en effet en 1423, mais qui fut transféré à Sienne, et ne produisit aucun acte remarquable. On en proposa ajournement à un autre temps et la tenue dans un autre lieu. Tous ces délais firent présumer que la cour de Rome ne cherchait qu'à éluder le grand objet de la réformation, qui était sollicité vivement de toutes parts. Quoi qu'il en soit, on convint que le prochain concile, qui devait se tenir sept ans après, s'assemblerait à Bâle. Martin V cependant était retourné à Rome, où cet événement fut consacré dans les fastes comme l'un des plus heureux que l'on put espérer. Il travailla avec succès au rétablissement de la paix en Italie.

      Le temps étant venu d'ouvrir le concile à Bâle, le pape y envoya à cet effet le cardinal Julien Césarini, l'un des hommes les plus distingués par ses lumières et par ses vertus. Mais Martin V ne vit point commencer cette grande réunion de l'Eglise. Il fut frappé d'apoplexie, et mourut le 20 février 1431, âgé de 63 ans, après un pontificat de quatorze ans environ. Il a laissé quelques ouvrages. Eugène IV fut son successeur.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 27 - Page 116)



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Martin V, Othon Colonna, fut élu en 1417, après que Jean XXIII eut été déposé par le concile de Constance, et mit fin au grand schisme d'Occident. Il présida le concile de Constance jusqu'à ce qu'il fût terminé (22 avril 1418) et fit anathématiser par ce concile les partisans de Jean Huss. Il rétablit l'autorité du pape sur l'Etat ecclésiastique, se fit rendre par Jeanne II, reine de Naples, le château St-Ange, Ostie et Civita-Vecchia, qu'avait pris Ladislas, prédécesseur de cette princesse, et reprit sur le condotierre Braccio di Montone la ville de Pérouse, où il s'était établi.

      Il mourut en 1431, à l'instant où allait s'ouvrir le concile de Bâle.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 1201.


Un lien vers cette page se trouve dans la page suivante :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME