Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Papes & Antipapes | S | Pape Etienne Ier (saint) Etienne (? - 02 août 257)

Pape Etienne Ier (saint)

Etienne (? - 02 août 257)
23ème pape - Pape du 13 mai 253 au 02 août 257
Martyr - Fêté le 02 août
© France-Spiritualités™




      Etienne Ier fut élu pape le 13 mai 253, après la mort de Lucius ou St-Luce. Etienne était né romain, et avait été diacre de l'église de Rome sous les deux papes précédents ; son pontificat est célèbre par la question relative à la validité du baptême des hérétiques. Saint Cyprien pensait qu'il était nécessaire de les rebaptiser ; un concile d'Afrique avait décidé ainsi ; le pape saint Etienne soutint l'opinion contraire avec beaucoup de chaleur et de fermeté. Un second et un troisième conciles d'Afrique, composés des trois provinces, confirmèrent l'avis du premier, et saint Cyprien s'y exprima avec une espèce de ressentiment sur la hauteur avec laquelle il prétendait avoir été traité par Etienne. « Aucun de nous, dit-il, ne s'établit évêque des évêques, et ne réduit ses collègues à lui obéir par une terreur tyrannique, puisque tout évêque a une pleine liberté de sa volonté et une entière puissance. » Ces derniers mots, dit Fleury, signifient que chaque évêque est libre dans sa conduite et n'en doit rendre compte qu'à Dieu, dans les points sur lesquels il n'y a encore ni décisions de l'Eglise ni canons universellement reçus. C'est ainsi que saint Augustin excuse saint Cyprien de s'être trompé dans une question si difficile. Saint Etienne montra dans cette occasion un zèle qui ne peut être excusé que par le plus pur amour de la vérité ; il refusa d'admettre les députés de saint Cyprien, et défendit même qu'on leur donnât l'hospitalité. Mais il n'eut pas la satisfaction de voir terminer cette contestation de son vivant ; elle ne le fut qu'au concile de Nicée, où le sentiment du pape triompha.

      Saint Etienne fut victime de la persécution de l'empereur Valérien. L'Eglise l'honore universellement comme martyr. Il mourut ou dans l'exil ou dans les prisons, le 02 août 257. On loue la pureté de sa doctrine et de sa conduite, et sa douceur envers les nouveaux convertis. Saint Sixte II lui succéda.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 24 - Page 546)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME