Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Papes & Antipapes | S | Pape Innocent Ier (saint) (?, à Albano - 417)

Pape Innocent Ier (saint)

(?, à Albano - 417)
40ème pape - Pape de mai 402 au 12 mars 417
Fêté le 28 juillet
© France-Spiritualités™




      Saint Innocent Ier, élu pape en mai 402, était originaire d'Albano, et ses vertus le firent juger digne de succéder à saint Anastase. L'empire d'Occident était gouverné par Honorius ; l'Eglise d'Afrique était divisée par la secte des donatistes. C'était le beau temps des Chrysostome, des Jérôme et des Augustin. Saint Innocent fut toujours lié d'intérêt et d'opinion avec ces grands et saints personnages. Il employa tout son crédit auprès d'Honorius pour obtenir des lois sévères contre les donatistes, et fut assez heureux pour y réussir.

      L'irruption des Goths, sous la conduite d'Alaric, amena d'autres événements auxquels le pontife dut prendre part. Le chef des barbares vint, avec toutes ses forces, menacer la capitale du monde chrétien. Tout ce qu'il y avait de fidèles dans l'enceinte de la ville et tout ce qui restait d'idolâtres eurent recours au ciel pour détourner ce terrible fléau. Les chrétiens firent des prières publiques. et les païens voulurent offrir en secret des sacrifices à leurs faux dieux ; l'historien Zosime prétend que saint Innocent y consentit. Ce qu'il y a de plus sûr, c'est qu'on apaisa l'ennemi à force de présents, et que l'on fondit les idoles pour compléter le prix de la rançon. Saint Innocent quitta Rome pour aller trouver Honorius à Ravenne, et l'engagea à traiter définitivement de la paix avec Alaric. Une imprudence du préfet du prétoire, Jovius, fit rompre les négociations : le barbare reprit les hostilités, et obligea de choisir pour empereur Attale, préfet de la ville. Les vœux, les soins d'Innocent furent inutiles. Alaric, qui s'était éloigné un moment vers les Alpes, retourna sur Rome pour la troisième fois, la prit et la livra au pillage. Le pape ne fut pas témoin de cette catastrophe : il était encore retenu à ce moment près de l'empereur ; il revint et ne trouva que des ruines. On le reçut comme un ange consolateur. Il ne s'occupa plus, dès lors, qu'à faire fleurir la religion. Il condamna les erreurs de Pélage, que déjà saint Augustin et saint Jérôme avaient combattues avec tant d'éloquence. Ses Decrétales et ses Lettres, qui ont été recueillies avec soin, eurent pour objet l'établissement du dogme sur la tradition et l'Ecriture, relativement surtout aux sacrements de la confirmation et de l'extrême-onction, ainsi que plusieurs points de discipline.

      Saint Innocent mourut le 12 mars 417, après avoir tenu le saint-siège environ quinze ans. Il avait eu pour principe dans son administration de ne point changer les ministres de son prédécesseur. « Les numéraux venus, disait-il, ne font que gâter les affaires avant de les entendre. » L'Eglise honore sa mémoire le 28 juillet. Il eut pour successeur Zosime.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 20 - Page 340)


Un lien vers cette page se trouve dans la page suivante :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2022  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME