Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Papes & Antipapes | S | Pape Sirice (saint) (? - 03 novembre 399)

Pape Sirice (saint)

(? - 03 novembre 399)
38ème pape - Pape du 1er janvier 385 au 03 novembre 399
Fêté le 26 novembre
© France-Spiritualités™




      Saint Sirice, élu pape le 1er janvier 385, fils de Tiburce, et Romain de naissance, succéda à saint Damase. Son élection fut approuvée par Valentinien Ier, qui résidait alors à Milan. Il avait eu pour compétiteur Ursin ou Ursicin, qui avait déjà annoncé ses prétentions sous le pontificat précédent, mais qui fut écarté tout d'une voix. Saint Sirice ne tarda pas à justifier la préférence qu'on lui avait donnée, en répondant à Ilimerius, évêque de Tarragone, sur plusieurs points de doctrine qu'il avait soumis à la décision de saint Damase, avec une pureté de foi et une fermeté de principes qui ne laissaient rien à désirer. Cette lettre est la première des décisions de ce genre émanées de l'autorité du souverain pontife ; elle contient des préceptes remarquables sur l'administration des sacrements du baptême, de la pénitence et de la prêtrise. Ils ont servi de base à tout ce qui a été pratiqué depuis.

      Saint Sirice eut à combattre les hérésies qui, de son temps, affligeaient l'Eglise catholique, telles que celles des novatiens, des donatiens et des priscillanistes. Il contribua beaucoup, avec l'empereur Théodose, à réprimer les manichéens. Le schisme de l'Eglise d'Antioche l'affligea vivement ; et sa prudence autant que sa fermeté contribuèrent efficacement à l'éteindre. Saint Sirice gouverna dignement l'Eglise pendant treize ans huit mois dix-neuf jours, et mourut dans une extrême vieillesse, le 03 novembre 399. On lui reproche néanmoins de n'avoir pas conservé auprès de lui saint Jérôme, ainsi que l'avait fait saint Damase, et de n'avoir pas poursuivi avec assez de rigueur les erreurs d'Origène. Baronius l'accuse aussi très injustement d'avoir négligé les choses de la foi. Toutes ces accusations ont été pleinement réfutées. Il assembla plusieurs synodes, un à Rome, un à Capoue et un troisième à Milan. Plusieurs de ses épîtres ont été conservées. L'Eglise honore sa mémoire le 26 novembre. Il eut pour successeur saint Anastase Ier.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 39 - Page 413)


Un lien vers cette page se trouve dans les pages suivantes :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME