Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Saints & Bienheureux | M | Saint Maurice (? - 22 septembre (?) 286)

Saint Maurice

(? - 22 septembre (?) 286)
Martyr - Fêté le 22 septembre
© France-Spiritualités™




      Saint Maurice, l'un des plus illustres martyrs de la foi chrétienne, était chef de la légion Thébéenne, ainsi appelée parce qu'elle avait été levée dans la Thébaïde, ou Haute-Egypte. Cette légion faisait partie des troupes conduites par Maximien contre les Bagaudes, peuple de la Gaule qui s'était révolté pour venger la mort de Carin. Arrivé à Octodorum, ville alors considérable, peu éloignée du lac Léman, Maximien ordonna que l'armée ferait un sacrifice aux dieux pour obtenir le succès de l'expédition ; mais la légion Thébéenne, presque entièrement composée de chrétiens, ne voulut prendre aucune part à cette idolâtrie et s'éloigna du camp. L'empereur lui enjoignit de revenir, et, sur son refus, ordonna qu'elle serait décimée. Les soldats sur qui tomba le sort souffrirent la mort avec un courage qui enflamma leurs compagnons d'une nouvelle ardeur : ils s'affermirent mutuellement dans la résolution de mourir tous plutôt que de trahir leur foi ; et ces généreux athlètes de Jésus-Christ reçurent tous la couronne du martyre, en l'an 286.
      L'Eglise honore le 22 septembre la mémoire de saint Maurice et de ses compagnons : leurs corps furent découverts plusieurs années après, au lieu d'Agaune (1), où Sigismond, roi de Bourgogne, fit bâtir depuis une abbaye devenue célèbre. Il existe en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne, un grand nombre d'églises et de chapitres sous l'invocation de St-Maurice ; enfin il a donné son nom à un ordre militaire institué en Savoie par le duc Emmanuel-Philibert et confirmé par le pape Grégoire XII en 1572. Plusieurs des compagnons de saint Maurice sont honorés d'un culte particulier à Soleure, à la cité d'Aoste, à Turin, à , et même à Bergame (2). Les Actes du martyre de saint Maurice ont été rédigés par saint Eucher, évêque de Lyon. Ce fut le père Pierre-François Chifflet qui en découvrit le premier une copie exacte, qu'il fit imprimer ; ils ont été publiés depuis dans les Acta sincera, par dom Thierry Ruinart, et dans le fameux recueil des Bollandistes, au 22 septembre, avec les notes du père Jean Clé. Plusieurs écrivains protestants ont révoqué en doute l'authenticité de cette pièce, et ont nié le martyre de la légion Thébéenne ; mais leurs raisons ont été solidement réfutées par dom Joseph Delisle, qui a publié la Défense de la vérité du martyre de la légion Thébéenne, en réponse au ministre Dubourdieu, Nancy, 1737, in-8°. On peut aussi consulter l'Apologie de la légion Thébéenne, etc, en allemand, par Félix de Balthasar, membre du grand conseil de Lucerne, 1760, in-8° ; et surtout l'Eclaircissement sur le martyre de la légion Thébéenne, et sur l'époque de la persécution des Gaules sous Dioclétien et Maximien, par M. de Rivaz, Paris, 1779, in-8° ; ouvrage rempli d'érudition et qui ne laisse rien à désirer sur ce sujet.


__________________________________________________________________________________________________
(1)  Aganne, aujourd'hui St-Maurice.

(2)  Voyez S. Alexander è Thebanâ legione martyr, Bergamensium tuto secundis curis illustratus, Bologne, 1746, in-fol., par le père Gratioli, barnabite.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 27 - Page 340)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME