Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Saints & Bienheureux | M | Saint Maxime, évêque de Turin (Vème siècle)

Saint Maxime, évêque de Turin

(Vème siècle)
© France-Spiritualités™




Biographie universelle ancienne et moderne

      Saint Maxime, évêque de Turin, florissait dans le Vème siècle. On conjecture, d'après quelques passages de ses homélies, qu'il était né à Verceil. Il avait fait dans sa jeunesse une étude approfondie des saintes Ecritures ; et dès qu'il fut élevé au sacerdoce, il signala son zèle pour la foi chrétienne par de continuelles prédications dans les diverses provinces de la Lombardie. Il assista, comme évêque, au concile de Milan en 451 ; et il souscrivit à celui de Rome en 465, immédiatement après le pape saint Hilaire, ce qui prouve qu'il était le plus âgé de tous les prélats ; on croit qu'il mourut peu de temps après son retour dans son diocèse.
      Il nous reste de saint Maxime de Turin un grand nombre d'homélies sur les principales fêtes de l'année et sur différents sujets de morale (1). Don Mabillon en a publié douze dans la deuxième partie du Musœum italicum, p. 9 ; Don Martène, six autres, dans le tome 9 de l'Amplissima collectio ; et Muratori, de nouvelles encore, dans le tome 3 des Anecdotes, d'après un manuscrit de la bibliothèque Ambrosienne, écrit en caractères lombards et que l'on croit ancien de plus de mille ans. Plusieurs homélies de saint Maxime avaient été attribuées à saint Ambroise, à saint Augustin, à Eusèbe d'Emèse, et insérées sous leurs noms dans la Bibliotheca Patrum : elles ont toutes été recueillies par Bluratori et publiées avec des remarques, à la suite des Œuvres de saint Léon, dans l'édition de Venise, 1748. On a publié à Rome, en 1784, par ordre du pape Pie VI, une édition in-fol. des Œuvres de saint Maxime de Turin, de l'imprimerie de la Propagande : elle comprend la vie du saint, le témoignage des écrivains ecclésiastiques, le catalogue des éditions, la notice des manuscrits sur lesquels elle a été faite, un index et quatre planches avec un spécimen de caractères des manuscrits les plus célèbres. Les homélies sont au nombre de cent dix-sept, les sermons de cent seize et les traités de six. L'éditeur est le P. Bruno Bruni des écoles pies. Elle est dédiée au roi de Sardaigne par le pape Pie VI lui-même. L'Eglise a toujours fait beaucoup de cas des homélies de ce saint docteur ; et les rédacteurs du Bréviaire romain en ont tiré plusieurs leçons. Le nom de saint Maxime est inscrit au Martyrologe, au 25 de juin. Sa Vie, par un auteur anonyme du XIIIème siècle, a été publiée à cette date dans le recueil des Bollandistes, avec une Dissertation préliminaire.


________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
(1)  On en trouve dix-sept dans l'Homiliarus doctorum, Bâle, 1498, in-fol. ; et elles ont été réimprimées à la suite de l'édition de Salvien, Rome, Manuce, 1661. in-fol.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 27 - Pages 368-369)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME