Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Saints & Bienheureux | S | Saint Roch (v. 1295, à Montpellier - v. 1327, à Montpellier)

Saint Roch

(v. 1295, à Montpellier - v. 1327, à Montpellier)
Fêté le 16 août - Invoqué contre la peste
© France-Spiritualités™




Dictionnaire M. Bescherelle

      Saint Roch, né à en 1295, d'une famille riche, donna son bien aux pauvres, et partit à vingt ans en habit de pèlerin pour l'Italie. Trouvant cette contrée en proie aux ravages de la peste, il se dévoua au service des pestiférés, et guérit beaucoup de malades sur sa route ; mais il fut atteint lui-même à Plaisance. De peur de communiquer le mal, il alla se cacher dans une solitude où il faillit succomber ; mais il fut découvert par le chien d'un gentilhomme nommé Gothard ; cet homme le recueillit et le guérit. Il revint au bout de plusieurs années dans sa patrie, qui était alors en guerre ; pris pour espion, il fut arrêté et jeté en prison. Il y mourut en 1327. Sa fête se célèbre le 16 août.

Donner des bénédictions de saint Roch : Proverbe
Maudire quelqu'un, ou en dire du mal.

Saint Roch et son chien : Familier
Se dit de deux personnes que l'on voit toujours ensemble.

Mal de saint Roch :
La peste.

La saint Roch :
Se dit pour la fête de saint Roch.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 1211.



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Saint Roch, né à vers 1295, d'une famille riche, donna son bien aux pauvres, partit à 20 ans en pèlerin pour l'Italie, alors en proie aux ravages de la peste, se dévoua au service des pestiférés et guérit un grand nombre de malades sur sa route, surtout à Rome, mais fut lui-même atteint à Plaisance. De peur de communiquer le mal, il alla se cacher dans une solitude où il allait succomber quand il fut découvert par un chien qui le signala à son maître, gentilhomme nommé Gothard ; cet homme le recueillit et le guérit. Saint Roch revint au bout de plusieurs années dans sa patrie, qui était alors déchirée par la guerre civile ; pris pour espion, il fut arrêté et jeté dans une prison où il mourut en 1327. On le fête le 16 août ; il est particulièrement invoqué contre la peste.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 1619.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME