Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | CHRISTIANISME | Saints & Bienheureux | S | Sainte Agnès (291, à Palerme - 304, à Rome)

Sainte Agnès

(291, à Palerme - 304, à Rome)
Vierge et martyre - Fêtée le 21 janvier
© France-Spiritualités™




Biographie universelle ancienne et moderne

      Sainte Agnès, vierge et martyre. Selon saint Augustin et saint Ambroise, elle n'était âgée que de treize ans, lorsqu'en 303, l'empereur Dioclétien éleva contre les chrétiens une persécution fameuse dans l'histoire de l'Eglise. Issue d'une des premières familles de Rome, et douée d'une rare beauté, Agnès vit plusieurs jeunes gens distingués demander sa main, mais elle annonça la ferme résolution de se consacrer uniquement à Dieu. Dénoncée alors comme chrétienne, elle souffrit avec une constance héroïque les plus cruels tourments, et refusa de sacrifier aux idoles. Le juge prit le parti de l'envoyer dans un lieu de prostitution ; mais les vertus de la jeune vierge frappèrent de respect les débauchés qui avaient l'intention de la déshonorer ; l'un d'entre eux, fils de Simphronius, préfet du prétoire, ayant porté l'audace plus loin que les autres, fut, dit-on, renversé à terre, demi-mort, et frappé d'aveuglement ; mais ses compagnons effrayés obtinrent d'Agnès qu'elle lui rendit sur-le-champ la vue et la santé. Malgré cet événement extraordinaire, le juge, toujours animé contre Agnès, la condamna à perdre la vie. Elle reçut son arrêt sans effroi, et, selon l'expression de saint Ambroise, elle alla au lieu du supplice avec plus de plaisir que tout autre n'aurait été au lit nuptial.

      On lui éleva, du temps de Constantin, une église dans l'endroit même où était placé son tombeau ; le pape Innocent X en fit bâtir une autre, sous l'invocation de la même sainte, dans le lieu où l'on croit que sa chasteté fut exposée. Tous les martyrologes font mention de la fête de sainte Agnès, mais à différents jours. L'Eglise latine la célèbre le 2l janvier. Saint Ambroise et saint Augustin ont écrit son panégyrique, si toutefois l'écrit de saint Ambroise n'est pas supposé, comme on le pense. Saint Martin avait pour cette sainte une grande dévotion. Les peintres ont souvent retracé son dévouement, et le musée Napoléon a possédé deux tableaux dont elle est l'héroïne. Dans l'un, le pinceau vigoureux et brillant du Tintoret l'a représentée rendant la vue au fils de Simphronius ; l'autre est une des plus admirables compositions du Dominiquin. Ce grand artiste a peint la vierge chrétienne. élevant ses yeux vers le ciel, d'où quelques anges lui apportent les palmes du martyre, tandis qu'un des bourreaux lui plonge un fer dans le sein.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 1 - Page 229)



Dictionnaire universel d'histoire et de géographie de Bouillet

      Sainte Agnés, jeune vierge de Palerme, subit le martyre à Rome en 304, à 13 ans, lors de la persécution de Dioclétien. Prudence a chanté son martyre ; le Tintoret et le Dominiquin l'ont représenté sur la toile. On la fête le 21 janvier.  Marie-Nicolas Bouillet, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie, 20ème édition (1866), p. 25.


Un lien vers cette page se trouve dans la page suivante :



Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME