Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL | I | Immolé / Immolée

Immolé / Immolée

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Participe passé du verbe Immoler [Du latin immolare, formé de la préposition in, sur, et de mola, gâteau qu'on mettait sur la tête des victimes avant de les égorger]
S'emploie adjectivement.
Les amis de l'indépendance s'éteignent ou sont immolés. (Lacépède)

Avez-vous prétendu que, muet et tranquille,
Ce héros, qu'armera l'amour et la raison,
Vous laisse pour ce meurtre abuser de son nom ?
Verra-t-il à ses yeux son amante immolée ?

(Racine)

Immolé à :
Que mes jours immolés à votre sûreté... (Voltaire)

Immolé par :
L'autre, fougueux marquis, lui déclarant la guerre,
Voulait venger la cour immolée au parterre.

(Boileau)

Immolé par :
Le spectacle de la mort de Virginie immolée par son père à la pudeur et à la liberté fit évanouir la puissance des décemvirs. (Montesquieu)  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 202.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME