Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL | N | Néophyte

Néophyte

© France-Spiritualités™



Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif féminin [Du grec nouvellement planté, converti ; de nouveau et plante]
Personne nouvellement convertie, nouvellement baptisée.
Zèle, ardeur, ferveur de néophyte.
Bonguer était un bon néophyte fidèle à sa loi, parce qu'il lui devait son poste d'astronome. (Bernardin de Saint-Pierre)
Le Chinois, le Japonais, l'Indien, sont devenus leurs néophytes. (Chateaubriand)

Néophyte :
On donnait autrefois ce nom aux nouveaux clercs, à ceux qu'on venait de recevoir dans l'Eglise, et aux novices dans les monastères.

Néophyte : Figuré
En politique comme en religion, les néophytes ont quelquefois une ferveur indiscrète. (De Bonald)  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), pp. 629-630.



Helena Petrovna Blavatsky

      (Grec). Un novice : postulant ou candidat aux Mystères. Les méthodes d'initiation étaient variées. Les néophytes, au cours de leurs épreuves, devaient passer par les quatre éléments, ressortant dans le cinquième comme des Initiés glorieux. Ayant ainsi passé par le Feu (Divinité), l'Eau (Esprit Divin), l'Air (le Souffle de Dieu), et la Terre (la Matière), ils recevaient une marque sacrée, un tat et un tau, ou une + et un T. Ce dernier était le monogramme du cycle appelé Naros, ou Neros. Ainsi que le montre le Dr E. V. Kenealy dans son Apocalypse, « la croix, en langage symbolique (l'une des sept significations), (+) présente en même temps trois lettres primitives dont est composé le mot L V X ou Lumière... Les Initiés étaient marqués de ce signe lorsqu'ils étaient admis aux parfaits mystères. Nous voyons constamment le Tau et le Resh unis de cette manière P/T. Ces deux lettres, dans l'ancien samaritain, telles qu'on les trouve sur des pièces de monnaie, représentent la première 400, la seconde 200, soit 600. C'est le bâton de commandement d'Osiris ». C'est exactement cela, or ceci ne prouve pas que le Naros fut un cycle de 600 ans, mais simplement que l'Église s'est approprié un symbole païen de plus. (Noir "Naros" et "Neros", et aussi "I. H. S").  Helena Petrovna Blavatsky, Glossaire théosophique (1892)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2020  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME