Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | JUDAÏSME & KABBALE | Articles & Interviews | Pour Charles Hommage de Georges Lahy (Virya) &agrave Charles Mopsik

Pour Charles

Hommage de Georges Lahy (Virya) &agrave Charles Mopsik
© France-Spiritualités™



L'équipe de France-Spiritualités se joint à Virya pour rendre hommage à la mémoire de Charles Mopsik, à qui les étudiants de la Kabbale doivent beaucoup.

Livres de Virya  l  Livres sur le Judaïsme et la Kabbale

Charles Mopsik - Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Georges Lahy (Virya) - Reproduction interdite      Vendredi 13 juin 2003, 13 sivan 5763, cette date marque une journée de grand vide dans l'histoire de la Kabbale ; celui qui lui avait voué sa vie, Charles Mopsik, s'est éteint. C'est avant tout un très cher ami que je perds ; c'est d'ailleurs ainsi que nous avions pris l'habitude de nous appeler dans nos conversations et nos courriers : "Cher Ami". Dès que j'ai pris connaissance de cette triste nouvelle, j'ai téléphoné à Jérusalem à Marc-Alain Ouaknin, qui, en plus d'être un ami, était également son beau-frère. Nous avons partagé la tristesse de cette immense perte, avec cette étrange impression d'un triangle ayant perdu un sommet. Ensemble, nous avons évoqué l'immense personnage et l'agréable ami qu'était Charles, nous promettant de perpétuer sa mémoire, persuadés que son œuvre sera poursuivie par ses élèves. Afin de me souvenir de mon ami, ce n'est pas un album de photos que j'ai ouvert mais un tome du Zohar, texte auquel il avait consacré la plus grande partie de ses recherches, et j'ai relu quelques pages, en écoutant dans ma tête sa voix faisant de subtils commentaires, comme lui seul savait si bien le faire.

      Pour ma génération, Charles Mopsik était l'axe de référence de la Kabbale vers qui l'on pouvait se tourner et qui ne nous laissait jamais sans réponse. Son œuvre est connue dans le monde entier ; je sais que l'annonce de sa mort a causé de grandes émotions dans les cercles d'études d'Israël et des Etats-Unis, qui l'appréciaient beaucoup. Son érudition était loin de se limiter à la Kabbale, sa culture était immense et s'enrichissait en permanence. Bien que sa passion le plongeât dans les textes anciens, c'était un homme moderne, au fait de toutes les nouvelles technologies, sensible aux arts, rempli d'humanisme et doté d'une subtile sagesse se déplaçant harmonieusement de la philosophie à la mystique, en passant par la géopolitique et le devenir du monde.

      Sa traduction du Zohar restera une œuvre inachevée ; il me disait souvent qu'il ne faisait aucune prévision sur l'aboutissement de cette traduction, comme s'il avait toujours su qu'il ne la finirait jamais. Je pense à son épouse et à ses filles, à qui je présente mes sincères condoléances.

      Les kabbalistes de toutes les époques se retrouvent la nuit, pour étudier, dans l'Académie céleste ; je suis impatient d'aller y écouter les enseignements de son nouveau membre permanent.

Georges Lahy-Virya
Le 15 juin 2003, 15 sivan 5763


Charles Mopsik et Virya

Charles Mopsik (à droite) en compagnie de Virya (au milieu).
Photo reproduite avec l'aimable autorisation de Georges Lahy (Virya).
Reproduction interdite




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME