Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | JUDAÏSME & KABBALE | Dictionnaire judaïque et kabbalistique | S | Samaritain / Samaritaine

Samaritain / Samaritaine

© France-Spiritualités™




Dictionnaire M. Bescherelle

Adjectif et substantif
Habitant de la Samarie.
Un Samaritain. Une Samaritaine. Le peuple samaritain.
Les Samaritains furent presque continuellement en guerre avec les rois de Juda. Ces deux peuples, quoique ayant la même origine, avaient l'un pour l'autre l'aversion la plus prononcée et fuyaient tout commerce entre eux.

Samaritain : Histoire religieuse
Membre d'une secte juive qui existe encore aujourd'hui dans quelques contrées du Levant. Les Samaritains pensent que leurs pontifes descendent d'Aaron ; ils ne reconnaissent que le Pentateuque, et observent la loi de Moïse avec plus de rigueur que les autres Juifs.

Caractère samaritain : Linguistique
Ancien caractère hébraïque. Ce ne fut qu'après le retour de la captivité de Babylone que les caractères samaritains furent remplacés par ceux dont les Hébreux se servent encore aujourd'hui.

Pentateuque samaritain :
Recueil des premiers livres de Moïse en caractères samaritains ou anciens caractères hébreux usités avant la captivité de Babylone.

Le Samaritain :
Se dit absolument de celui qui, selon la parabole de l'Evangile, prit soin d'un voyageur blessé à qui un prêtre et un pharisien avaient refusé leurs secours.
La morale du Samaritain.

La Samaritaine :
Nom qu'on donne vulgairement à une des femmes qui furent les premières converties à la doctrine évangélique. Comme Jésus passait par Sichar, ville des Samaritains, il s'arrêta auprès d'un puits où se trouvait cette femme qui puisait de l'eau, et lui demanda à boire. La Samaritaine, étonnée qu'un juif lui adressât la parole, lui en témoigna sa surprise, et Jésus la convertit à lui.
Le puits de la Samaritaine.

Samaritaine : Par extension
Femme dont les mœurs ont été peu régulières, mais qui se repent, comme la Samaritaine.
Jésus appelle à lui la faible Samaritaine, il pardonne à la femme adultère, il absout la pécheresse qui baigne ses pieds de larmes ; mais il sévit contre les ambitieux. (Bernardin de Saint-Pierre)

La Samaritaine :
Groupe de bronze que l'on voyait autrefois à Paris sur la face du château d'eau qui était construit sur le bord du Pont-Neuf. Ce groupe représentait un vase où tombait une nappe d'eau qui venait du réservoir ; d'un côté était Jésus-Christ, et de l'autre la Samaritaine, qui semblaient s'entretenir.

La Samaritaine : Par extension
Se disait aussi du château sur la face duquel était placé le groupe de la Samaritaine. La Samaritaine était un mécanisme remarquable qui faisait monter les eaux de la Seine dans Paris. Cette machine ingénieuse, qui avait été construite dans le XVIème siècle, a été remplacée par un nouveau système.
S'appliquait même aux chansons que l'on chantait sur le Pont-Neuf.
Chansons de la Samaritaine.

Ils craindront même alors qu'un jour on ne comprenne
Dans un privilège surpris,
Jusqu'aux chansons de la Samaritaine.
 M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 1260.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME