Vous êtes ici : Religions, fois & philosophie | PHILOSOPHIE & HUMANISME | Dictionnaire philosophique | S | Symbole

Symbole

© France-Spiritualités™




Dictionnaire M. Bescherelle

Substantif masculin [Du grec avec, ensemble, et je jette]
Figure ou image qui sert à désigner quelque chose, soit par le moyen de la peinture ou de la sculpture, soit par le discours.
Le chien est le symbole de la fidélité. Le lion est le symbole de la valeur.
Le cynisme forme un contraste révoltant avec des cheveux blancs, symbole de sagesse et de pureté. (De Barante)
Les signes qui sont le symbole des passions deviennent habituels sur le visage, qu'elles agitent souvent. (Hogarth)
Le symbole des ingrats, ce n'est point le serpent, c'est l'homme. (La Fontaine)
Le laitage et le sucre sont des goûts naturels du sexe, et comme le symbole de l'innocence et de la douceur, qui font son plus aimable ornement. (Jean-Jacques Rousseau)
Deux javelots unis sont sans doute des symboles d'union, et on peut dire que l'amitié de deux jeunes guerriers est une hache à deux tranchants. (Bernardin de Saint-Pierre)

Guillaume, enfant de chœur, prête sa main novice,
Son front nouveau tondu, symbole de candeur,
Rougit, en approchant, d'une honnête pudeur.

(Boileau)

Symbole :
Marque, figure représentéesur les médailles, et qui sert à désigner, soit des hommes ou des divinités, soit des parties du monde, des royaumes, des provinces ou des villes.
Les symboles de la ville de Paris. Avoir pour symbole un vaisseau, un blason.

Symboles sacrés, ou absolument Symboles : Liturgie catholique
Les signes extérieurs des sacrements.
Jésus-Christ nous a donné son corps et son sang dans l'Eucharistie, sous le symbole du pain et du vin.

Symbole :
Formulaire qui contient les principaux articles de la foi.
Le symbole des apôtres. Le symbole de Nicée. Le symbole d'Athanase.
Si l'on réduisait en symbole les porpositions de l'athéisme, on n'y verrait qu'absurdité. (Addis)

Symbole : Réthorique
Espèce de trope par lequel on substitute au nom d'une chose le nom d'un signe que l'usage a choisi pour la désigner.  M. Bescherelle, aîné, Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française - Volume II (G-Z) (1856), p. 1412.




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2019  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte BIBLE CHRISTIANISME JUDAÏSME & KABBALE RELIGIONS & PHILOSOPHIES ORIENTALES DICTIONNAIRE RELIGIEUX GÉNÉRAL PHILOSOPHIE & HUMANISME