Vous êtes ici : Biographies & portraits | G | Gaston, vicomte de Béarn

Gaston, vicomte de Béarn

© France-Spiritualités™




Biographie universelle ancienne et moderne

      Gaston, vicomte de Béarn, fut l'un des seigneurs français qui se distinguèrent le plus dans la première croisade. Avant son départ, il publia une ordonnance pour le maintien de la paix entre ses sujets, monument précieux de l'état de la législation à cette époque (1). Il joignit ensuite Raimond, comte de Toulouse, et dut bien moins à sa naissance qu'à ses belles actions l'honneur de commander une partie de l'armée des croisés. Il contribua à la prise de Nicée en 1097 ; eut part à la victoire signalée remportée sur les Sarrasins, près d'Antioche, l'année suivante ; marcha ensuite contre Jérusalem, dont le siège avait été résolu, fut chargé de la construction des machines destinées à protéger l'approche des murailles, preuve de ses connaissances dans ce qui composait alors l'art de la guerre ; enfin il fut un des chevaliers qui montèrent les premiers à l'assaut, et qui décidèrent par leur exemple du sort de cette ville.

      Après la prise de Jérusalem, il s'embarqua au port de Laodicée, et arriva à Constantinople, où il reçut de l'empereur l'accueil le plus distingué. Gaston revint peu de temps après dans ses Etats ; mais au bout de quelques années il prit de nouveau les armes contre les infidèles, et mourut en Espagne en combattant pour la foi. Tous les historiens contemporains vantent la bravoure et l'habileté de Gaston. Guillaume de Tyr, Raimond d'Agiles et l'abbé Guibert lui donnent de magnifiques éloges. C'est sans aucun fondement que l'abbé de Vertot a dit que Gaston demeure à Jérusalem et qu'il consacra le reste de sa vie au soulagement des pauvres, dans la maison des hospitaliers de St-Jean, dont il avait pris l'habit.


________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
(1)  M. Michaud en a donné un extrait intéressant dans son Histoire des croisades, tome Ier, p. 479.  (Biographie universelle ancienne et moderne - Tome 15 - Page 641)




Site et boutique déposés auprès de Copyrightfrance.com - Toute reproduction interdite
© 2000-2022  LB
Tous droits réservés - Reproduction intégrale ou partielle interdite

Taille des
caractères

Interlignes

Cambria


Mot de passe oublié
Créer un compte